Développement économique, numérique et innovation

Lieu d’échange et de partage d’expérience, France urbaine, à travers sa commission dédiée à ces sujets, crée des synergies entre les acteurs du numérique et de l’innovation, et contribue à la mise en place de solutions économiques ou de gestion numérique de la ville. Cette démarche transversale permet de co-concevoir, avec l’ensemble des acteurs, des réponses adaptées aux besoins des territoires tout en anticipant les innovations et les stratégies de demain.

 

Ci-dessous les dernières notes d'actualité sur le sujet :

La commission développement économique, innovation, numérique de France urbaine s’est rassemblée le 14 juin 2017. Présidée par Chantal Marion, vice-présidente de Montpellier Métropole en l’absence des coprésidents Jean Rottner, maire de Mulhouse, et Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon, la commission avait pour objectif d’examiner les propositions du candidat Macron en matière économique et leur impact sur les collectivités adhérentes de France urbaine, puis de les comparer aux propositions formulées par France urbaine dans son Manifeste d’Arras en mars 2017.

Une rencontre avec Bruno Lemaire, ministre de l’économie et des finances, est prévue courant juillet 2017 et sera l’occasion de mettre en avant les positions de France urbaine sur ces sujets, qui risquent d’avoir une influence forte sur la conduite des politiques dont sont responsables les grands blocs urbains. En effet, le programme d'Emmanuel Macron traite par exemple des aides aux entreprises, pour lesquelles il souhaite simplifier les dispositifs d’accompagnement public derrière le couple région/métropole. Or l’enjeu sous-jacent est évidemment celui du dialogue d’égal à égal entre la région et la métropole, et au-delà avec les grandes agglomérations dans une logique d’efficacité de l’action publique et de subsidiarité, au nom notamment de la capacité d’animation territoriale des écosystèmes économiques (innovation, accompagnement des entreprises, attractivité, etc.) dont disposent les grandes agglomérations.

Le programme d’Emmanuel Macron prévoit en outre de concentrer progressivement la gestion de l’ensemble des aides à l’innovation de l’Etat et de ses opérateurs au sein de BPIfrance, et de conforter son rôle dans l’accompagnement des PME et ETI à l’export. Au-delà de la proposition formulée par France urbaine visant à permettre aux métropoles un accès direct à la base de données des investissements internationaux tenue à jour par Business France, l’enjeu est de reconnaître aux métropoles et grandes agglomérations, chef de file du développement économique sur leur territoire, la capacité de se doter de stratégies propres en matière d’innovation et d’export, aux côtés des régions, et en réaffirmant le co-pilotage des pôles de compétitivité.

 

Les Interconnectés organisent une journée de rencontre des acteurs numériques de Bretagne, le mardi 4 juillet, à Vannes

Les échanges seront dédiés à « La donnée au service du projet de territoire ».

S’appuyant sur des exemples concrets, l’objectif est de permettre aux collectivités de mieux percevoir les opportunités de la donnée pour les projets du territoire, avec en illustration les applications possibles.

Paroles d’élus, témoignages, débats et pitchs, cette journée veut permettre aux participants d’échanger sur l’intérêt d’engager une démarche d’ouverture des données, d’identifier les opportunités et des pistes de déclinaisons opérationnelles.

Cette rencontre vise ainsi à partager les problématiques numériques entre les territoires et valoriser la diversité des réalisations et initiatives en région, notamment à travers les auditions du Label des Territoires innovants 2017.
> Programme & inscription ici

France urbaine participe activement aux travaux du secrétariat général pour la modernisation de l’action publique (SGMAP) qui s’articulent autour du programme de développement concerté de l’administration numérique territoriale (DCANT).

Ces travaux, lancés le 5 octobre 2015, répondent à 4 principes directeurs : la gouvernance partagée entre l’Etat et les territoires, une efficience administrative collective, des relations unifiées de l’usager au service public, et une évaluation continue et collective des projets. Une dizaine de recommandations ont vu le jour dans ce cadre, dont, par exemple, la préfiguration d’une « commande publique simplifiée, dématérialisée et transparente » ou le « développement de l’archivage électronique dans les territoires pour promouvoir une dématérialisation de bout en bout ». Nos membres sont parties prenantes de ces projets, soit par leur participation aux groupes de travail, soit à titre d’expérimentateurs.


La deuxième réunion du groupe de travail « innovation publique » s’est tenue le 29 mai 2017 à Superpublic, le siège de la 27e région avec laquelle France urbaine coordonne les travaux du groupe. Etaient représentées pour l’occasion Nantes Métropole, Bordeaux Métropole, la Communauté urbaine de Dunkerque, Rennes Métropole, l’Eurométropole de Strasbourg, Montpellier Méditerranée Métropole, Grenoble-Alpes Métropole, Saint-Etienne Métropole, Métropole européenne de Lille et la Métropole de Lyon.
 

Un nouvel observatoire, dédié au suivi de la maturité du numérique dans les territoires, est en cours de création. Il ambitionne de s’adresser aux régions, départements, métropoles, grandes villes et agglomérations, avec un portage conjoint France urbaine, Régions de France, Assemblée des Départements de France.

Il est destiné à couvrir l'ensemble de la chaîne de valeur du numérique : laboratoire d'innovation, réalisation de services pour l'interne et l’externe dans le cadre de la “e-administration“, gestion des données d'intérêt général, aménagement numérique du territoire, “smart city“, services aux usagers, accompagnement de la population au numérique dans le cadre de la médiation numérique, accompagnement des entreprises à la transition numérique, développement de la filière économie numérique...