Culture et attractivité du territoire

France urbaine à vocation à participer à la co-construction des politiques publiques culturelles dans une démarche partagée avec tous les acteurs de la culture, institutionnels et professionnels, tant au niveau national que dans les territoires. Elle promeut le développement de l’éducation artistique et culturelle pour le plus grand nombre afin de faciliter le vivre-ensemble. En identifiant les ressorts de l’économie créative, elle cherche à favoriser l’emploi.

 

Ci-dessous les dernières notes d'actualité sur le sujet :

 

 

Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand et coprésident avec David Lisnard, maire de Cannes, de la commission culture de France urbaine, accueillait à Clermont-Ferrand les travaux de la commission le 6 février 2018.
Pas de référence au festival international du court métrage qui se déroulait au même moment pourtant dans l’ordre du jour de cette commission, qui était entièrement consacrée aux nouveaux outils proposés par l’Etat aux collectivités.

 

France urbaine et dix autres associations d’élus sont engagées dans une longue histoire de travail partagé avec les différents ministres de la culture et leurs cabinets et services sur l’ensemble des textes législatifs ou réglementaires qui les concernent, par le biais du Conseil des Collectivités Territoriales pour le Développement Culturel (CCTDC). Ce conseil a pour objectif d’améliorer le dialogue et de mettre en œuvre une consultation et une co-élaboration entre les collectivités et l’Etat sur l’actualité, les besoins et les projets liés aux politiques culturelles dans lesquelles s’impliquent les collectivités.

Le syndicat national des scènes publiques (SNSP), représenté par son président Michel Lefeivre, avait convié France urbaine à un débat organisé lors de la biennale internationale du spectacle (BIS) à Nantes le 18 janvier 2018.

Consacré à une réflexion sur les politiques culturelles à l’échelle des agglomérations et des métropoles, le débat rassemblait, outre France urbaine, la FNCC (fédération nationale des collectivités pour la culture), l’AMF, une représentante du secrétariat général du Ministère de la culture et un représentant du SNSP.

Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand et coprésident avec David Lisnard, maire de Cannes, de la commission culture de France urbaine, est venu porter la position de l’association sur les divers outils de contractualisation entre l’Etat et les collectivités et leur évolution nécessaire, à l’aune du bilan des récents pactes culturels et du foisonnement de contractualisations thématiques existantes. Rappelant que France urbaine avait fait des propositions pour des contrats d’agglomération d’expérimentation culturelle lors de ses journées à Arras, Olivier Bianchi s’est réjoui que les nouveaux conventionnements proposés par la ministre ressemblent fort aux propositions portées au sein du manifeste.

France urbaine a rencontré la ministre de la Culture à deux reprises en une semaine, en ce début d’automne. Deux rencontres pour faire le point sur les sujets en cours, le manifeste de France urbaine, et réaffirmer la place des grandes villes et agglomérations dans la politique culturelle nationale.

C’est tout d’abord lors d’un rendez-vous bilatéral que Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon et premier vice-président de France urbaine, et David Lisnard, maire de Cannes et coprésident de la commission culture de France urbaine, ont pu échanger avec la ministre. Les deux élus ont rappelé les difficultés qu’ils avaient rencontrées au moment de l’application des rythmes scolaires, quand une injonction gouvernementale était venue impacter très directement les budgets des collectivités sans que ces dernières soient écoutées en amont. Ils ont annoncé craindre une nouvelle injonction concernant cette fois-ci le pass culture ou l’ouverture accrue des bibliothèques sans financement nouveau pour accompagner ces mesures nouvelles.

C’est à une première rencontre informelle que Françoise Nyssen, toute nouvelle ministre de la culture, avait convié les associations d’élus. Le format, proche de celui du conseil des collectivités pour le développement culturel (CCTDC), avait pour objectif de rencontrer les élus avec lesquels la ministre a déclaré vouloir travailler au plus près sans pour autant éventer le cadre de coopération entre l’Etat et les collectivités que vont lancer le Président de la République et le Premier ministre lundi 17 juillet 2017 avec la Conférence nationale des territoires.

France urbaine, qui était représentée pour l’occasion par son premier vice-président, Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon, ainsi que par les deux co-présidents de sa commission culture, Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand, et David Lisnard, maire de Cannes, a pu rappeler toute l’importance qu’elle attachait à cette instance avec laquelle elle souhaite développer des outils innovants de contractualisation et d’expérimentation culturelle.