Act'Urbaines
Education
Enfance
21 mars 2018

Stratégie de lutte contre la pauvreté : clôture de la concertation et remise des propositions

Jeudi 15 mars 2018, Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé et Olivier Noblecourt, délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes, ont accueilli les acteurs de la stratégie pauvreté pour marquer la clôture de la concertation territoriale et la remise des rapports des six groupes de travail.

De nombreux élus de collectivités adhérentes de France urbaine étaient présents à la remise des sept rapports et propositions d’axes de travail, à la ministre.

Le premier groupe de travail, « Eradiquer la pauvreté des enfants » a porté principalement sur l’accueil professionnel et la socialisation précoce de la petite enfance ; la réussite scolaire, en tant qu’instrument de correction des inégalités sociales ainsi que sur les actions de soutien à la parentalité, pour agir en amont des situations de vulnérabilité.

Les rencontres bimensuelles, de ce groupe de travail, réunies depuis le début de l’année 2018 ont permis d’émettre dix-neuf propositions, regroupées dans sept grands objectifs :

- agir sur le développement de l’accueil formel des enfants vivant en situation de pauvreté pour favoriser leur développement global ;

- garantir la qualité d’accueil la plus propice au développement des jeunes enfants, notamment ceux vivant en situation de pauvreté, et permettre une transition vers l’école dans les meilleures conditions afin de rétablir l’égalité des chances dès le plus jeune âge ;

- une école prévenante / soutenante pour les plus fragiles ;

- construire de nouveaux outils pour renforcer la lisibilité et la visibilité des actions de soutien à la parentalité pour les familles ;

- revoir le pilotage des actions de soutien à la parentalité pour améliorer l’adéquation aux besoins spécifiques de chaque territoire ;

- renforcer les instruments de connaissance et de suivi de l’accueil formel des jeunes enfants par les pouvoirs publics ;

- mettre en place une gouvernance des services aux familles plus juste, plus efficace et mieux pilotée.

Le délégué interministériel, Olivier Noblecourt, viendra détailler ces propositions d’action, de même que celle émanant des autres groupes, devant les membres de la commission « Education » de France urbaine, le 28 mars prochain, de 11h à 13h.

Cette rencontre permettra de confirmer la volonté du gouvernement d’associer pleinement les collectivités et leurs élus.

France urbaine qui élargira le champ de son action, pourra exprimer la volonté et la légitimité des collectivités pour ces priorités partagées.

Contact : Etienne Chaufour

Date: 
Mercredi, 21 mars, 2018