Act'Urbaines
International
31 mai 2018

Signature d’un protocole d’accord entre la Métropole du Grand Nancy et la commune de l’île de Gorée

Conduite par André Rossinot, président de la Métropole du Grand Nancy et Secrétaire général de France urbaine, une délégation d’élus de la métropole s’est rendue, du 19 au 23 mai 2018, sur l’île de Gorée, au Sénégal.

Si les deux collectivités ont tissé des liens ces dernières années, cette mission a marqué une nouvelle étape dans le développement de leur relation notamment à travers la signature d’un protocole d’accord.

En effet, les échanges nourris avec le conseil municipal de Gorée, présidé par Augustin Senghor et les élus du Grand Nancy, parmi lesquels Bertrand Kling, Vice-président délégué à l'assainissement et Eric Pensalfini, Vice-président délégué aux sports, ont permis, au cours de plusieurs réunions, de préciser davantage et de façon plus opérationnelle, les champs de collaboration qui pourront s’établir entre le Grand Nancy et ses communes d’une part et la Commune de l’Ile de Gorée d’autre part.

La convention de partenariat qui unit France urbaine et le Ministère de l’Europe et des affaires étrangères permettra d’apporter un soutien à la mise en œuvre des différents projets identifiés, notamment grâce aux différents dispositifs de financements existants  (appel à projets annuel, loi Oudin-Santini, 1% déchets, Programme d’appui aux collectivités thématique des collectivités territoriales (PACT), etc.

A l’issue des différentes réunions de travail organisées avec les membres du conseil municipal de l’Île de Gorée, l’ambassade de France ou encore le Ministère de la culture, il a été convenu de mettre l’accent  sur les thématiques suivantes :

Maire de Gorée, VP de Nancy Métropole, Ministre de la Culture, André Rossinot

Environnement et préservation des ressources

Forte d’un passé marqué par l’histoire de l’esclavage, inscrite au patrimoine mondial de l’humanité, l’île de Gorée, située au large de Dakar, reçoit plus de 500 000 visiteurs chaque année pour une population locale de 2500 habitants. Un tel afflux de visiteurs n’est pas sans conséquences sur l’environnement ou encore sur la préservation du patrimoine.

Les objectifs de développement de l’île de Gorée prennent en compte à la fois la volonté d’améliorer les conditions de vie des habitants de Gorée et celle d’accueillir au mieux les visiteurs dont le nombre ne fait que s’accroitre. La labellisation "patrimoine mondial de l’UNESCO engage également la commune à maintenir un haut niveau d‘exigence en matière environnementale" d’autant que la commune de Gorée aspire à devenir, dans un futur très proche, la première ville africaine certifiée ISO 14001.

Ainsi, les questions liées à la qualité de l’eau, à l’assainissement ou encore au traitement des déchets apparaissaient prioritaires.

Cet axe de coopération est en cohérence avec les priorités qui s’expriment à travers l’arrangement administratif en cours 2017 -2019 signé entre le MEAE et le Ministère sénégalais de la Gouvernance Territoriale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire (MGTDAT) relatif  à la coopération décentralisée franco-sénégalaise

Ingénierie

D’une façon générale, dans les problématiques liées à la protection de l’environnement comme dans d’autres domaines, tel le patrimoine par exemple, la métropole du Grand Nancy est en mesure d’apporter un appui en ingénierie à la commune de Gorée, dans des conditions et selon des modalités qui restent à convenir. Une labellisation du Grand Nancy au programme d’appui mis en place par le ministère français des affaires étrangères constituerait un levier efficace pour mobiliser des experts.  Depuis 2011, la DAECT (Délégation à l’action extérieure des collectivités territoriales) a mis en place ce programme novateur qui permet aux collectivités de mobiliser leur expertise pour le développement des partenariats de coopérations décentralisées. Il soutient les autorités locales françaises qui n’ont pas encore de programme de coopération décentralisée dans un pays-cible et qui souhaiteraient en développer un.

Jeunesse, éducation, sport et santé

Les échanges ont été très riches sur ces sujets. Des collaborations très concrètes sont possibles en la matière. Des initiatives comme des séjours ou échanges scolaires et d‘enseignants sur les deux territoires sont proposés et devront être approfondis. La métropole est prête à examiner les souhaits de collaboration qui s‘exprimeraient dans le champ sportif et, en particulier, en matière de sport de haut niveau. S’agissant de la santé, la commune de Gorée fera connaître ses attentes auxquelles le Grand Nancy sera particulièrement attentif.

Préservation du patrimoine

Les élus goréens ont évoqué avec beaucoup d‘inquiétude le sort des immeubles historiques actuellement vacants et dont l’état sanitaire est de plus en plus compromis.

La commune n’étant pas propriétaire des bâtiments, elle n’est pas en mesure d’en maîtriser l’évolution ou l’affectation.

Les deux parties partagent cette inquiétude sur une situation qui ne plaide pas en faveur d’un développement économique harmonieux et durable d‘un territoire bénéficiant par ailleurs d’une grande visibilité liée à son classement prestigieux au titre du patrimoine de l’humanité.

Le Grand Nancy se fera bien volontiers l’avocat de la commune de Gorée auprès des autorités et instances décisionnelles compétentes et se déclare prêt à réfléchir à des modalités d’appui, notamment en matière d’ingénierie (métiers du patrimoine, création d'une fondation, ingénierie de mécénat etc..).

Tourisme

La question du tourisme apparaît également centrale. La métropole, avec son outil de développement touristique qu’est l’office métropolitain du tourisme, est prête à étudier les modalités d’une collaboration et d’échanges de bonnes pratiques en la matière.

A l’issue de la signature du protocole d’accord, les parties ont convenu de se concerter de façon régulière sur les champs de coopération décrits plus haut ainsi que sur les bonnes pratiques applicables aux différentes matières dont il est question. Le président de la métropole et le maire de Gorée désigneront les élus et les collaborateurs qui constitueront le comité de pilotage chargé de suivre la réalisation des projets lequel se réunira au minimum une fois par an pour rendre compte des suites réservées aux différents axes de collaborations identifiés.

Contact : Kader Makhlouf

Date: 
Jeudi, 31 mai, 2018