Act'Urbaines
Réforme Territoriale / Décentralisation
02 février 2017

Signature de 3 nouveaux pactes métropolitains

Vendredi 27 janvier 2017, trois nouveaux pactes métropolitains d’innovation ont été signés entre l’Etat et les métropoles d’Aix-Marseille Provence, Brest et Rennes. Avec des financements spécifiques, ces contrats ont pour ambition de soutenir des projets de territoire innovants.

A Aix-Marseille Provence, c’est l’agenda mobilité qui au cœur du pacte signé avec l’Etat. Voté en décembre dernier, cet agenda constitue une feuille de route visant à développer le réseau de transports en commun de la métropole. Les financements de l’Etat vont permettre de mener différentes actions pour apporter une « réponse innovante aux problèmes de mobilité » du territoire, la « priorité des priorités » a mis en avant Jean-Claude Gaudin, président de la métropole. Deux axes principaux vont être privilégiés : améliorer les transports publics métropolitains avec l’usage du numérique notamment, et encourager l’activité portuaire avec le Grand Port Maritime de Marseille (GPMM) comme « Smart Port ».

A Brest, le pacte signé avec l’Etat a pour but de soutenir l’innovation et « booster » les talents locaux dans le domaine de l’excellence maritime. Grâce notamment à la participation financière de l’Etat, le campus mondial de la mer va prendre forme, véritable technopole qui accueillera les équipes du pôle compétitivité mer et de France énergies marines. Un pôle des excellences maritimes, visant à mieux diffuser les connaissances, verra également le jour. Comme l’a précisé le président de la métropole, François Cuillandre, ce projet s’inscrit au service du rayonnement international.

Enfin à Rennes, le pacte d’innovation cible les mobilités intelligentes. Laboratoire d'expérimentations et régulièrement citée comme une référence pour son réseau de transports en commun et ses initiatives en faveur des déplacements alternatifs à la voiture solo, Rennes Métropole a souhaité s'engager dans ce domaine : expérimentation et déploiement de bus 100 % électriques, motorisation gaz naturel des véhicules de collecte des déchets, parkings intelligents, développement d'une application numérique pour le co-voiturage de courte distance… « Signer ce pacte nous engage. Il nous positionne dans un domaine d’excellence et d’innovation pour que nous puissions diffuser la croissance, être une force-motrice de l’économie régionale » a indiqué le président de la métropole, Emmanuel Couet.

Date: 
Jeudi, 2 février, 2017