Communiqués de presse
Communiqués de presse
28 mars 2018

Scolarisation obligatoire à trois ans : qui va payer ?

Communiqué de presse

27 mars 2018

 

France urbaine a pris connaissance de la décision du Président de la République d’abaisser l’âge de la scolarisation obligatoire de six à trois ans avec beaucoup d’intérêt.

En effet, les élus des grandes villes et des grandes agglomérations urbaines ont conscience que c’est entre trois et six ans que la plasticité du cerveau de l’enfant est la plus propice aux apprentissages, et que les difficultés que rencontrent certains en fin de maternelle les contraindront dans leur développement et leur épanouissement affectif et intellectuel, menant dans les cas les plus extrêmes à un décrochage scolaire dont la société entière doit ensuite assumer le prix.

Pour autant, les élus regrettent que l’annonce du Président de la République n’ait pas fait l’objet en amont d’une étude de son impact financier et d’une concertation avec les collectivités concernées.

France urbaine réunit donc sa commission éducation ce mercredi 28 mars pour examiner les conséquences de cette annonce et essayer d’en chiffrer le coût.

Mais le problème est plus profond : outre le surcoût lui-même, vraisemblablement très compliqué à porter pour les villes, la nouvelle contractualisation liant l’Etat et les collectivités fait interdiction à ces dernières de dépasser une trajectoire d’augmentation de leurs dépenses de fonctionnement de 1,2 % sur la durée du mandat. Ceci implique que même si l’Etat devait compenser le surcoût, les collectivités ne pourraient assumer les dépenses complémentaires que cela impliquerait puisque leurs dépenses de fonctionnement sont dorénavant plafonnées.

« Rendre la scolarité obligatoire dès l’âge de trois ans est certainement un des facteurs favorisant la diminution du décrochage scolaire. Néanmoins, l’apprendre par voie de presse n’est pas l’illustration la plus efficace de l’esprit de dialogue qui guide nos relations avec l’Etat depuis la création de la CNT. Cette annonce modifie à nouveau la donne sur la contractualisation. Il me semble donc nécessaire de rechercher ensemble une solution afin de rendre financièrement applicable cette annonce » a déclaré Jean-Luc Moudenc, président de France urbaine.

 

Contact

France urbaine

Jilliane POLLAK - 06 40 86 45 38 -  j.pollak@franceurbaine.org

O2P

Olivia PENICHOU - 06 07 08 91 47

 

France urbaine, présidée par Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, président de Toulouse Métropole, est l’association qui regroupe les élus des métropoles, grandes intercommunalités et villes françaises, comptant 101 membres de toutes tendances politiques confondues.  Elle participe à la structuration du monde urbain et à l’attractivité de tout son territoire. Sa légitimité la prédispose à entretenir de nombreux contacts avec l’exécutif et le Parlement, avec lesquels elle collabore au quotidien dans le but de défendre les intérêts des territoires et des citoyens. Acteurs de la transition énergétique et des politiques d’aménagement du territoire, les territoires urbains ont une responsabilité qui dépasse leurs frontières administratives. En ce sens, France urbaine défend une « alliance des territoires » en mesure de faciliter les coopérations territoriales et d’assurer une pleine effectivité des politiques publiques

Date: 
Mercredi, 28 mars, 2018
Fichier attachéTaille
cp_franceurbaine_scolarisation_27032018.pdf120.82 Ko