Share

« ImPACtons ! » Contribution de France urbaine au débat public portant sur l’avenir de la politique agricole commune européenne

Pilier historique de la construction européenne, la Politique agricole commune (PAC) est un élément central du projet européen, tant par l’enveloppe qu’elle mobilise – près de 30% du budget européen – que par son impact sur l’alimentation des citoyens européens et dans les domaines environnementaux, sociaux et économiques.
Avec la négociation de cadre financier pluriannuel pour la période 2021-2027, le Pacte vert, incluant les stratégies « De la ferme à la table » et « Biodiversité », l’Union européenne s’est fixée un cap ambitieux vers plus de durabilité pour atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050. Aussi, le débat actuel sur l’avenir de la PAC offre une occasion majeure permettant de repenser l’ensemble du système agricole et alimentaire européen, dans un contexte où l’épidémie liée au coronavirus a mis en lumière de nombreuses vulnérabilités.

Principaux pôles de consommation alimentaire, les grandes villes et intercommunalités sont des acteurs essentiels du système alimentaire et de sa nécessaire transition. Repenser l’avenir du système alimentaire nécessitera l’alliance de l’ensemble des acteurs des chaines de production, de transformation, distribution et de consommation des aliments et des territoires de proximité, afin de favoriser une transition vers un ou des systèmes alimentaires et agricoles plus durables, responsables et solidaires. Alors que 2/3 des émissions de gaz à effet de serre (GES) sont produits par les territoires urbains, que 2/3 des personnes pauvres en France vivent dans ces mêmes territoires et que 2/3 de l’humanité seront urbains en 2050, les territoires urbains, en lien avec les territoires péri-urbains et ruraux alentour, lorsqu’une alliance des territoires est constituée et effective, sont des acteurs incontournables de la transition du système alimentaire vers un modèle plus résilient.

C’est pourquoi France urbaine, association regroupant l’ensemble des grandes villes et intercommunalités françaises, accompagne depuis plusieurs années ses membres engagés  « Pour une transition en faveur d’une alimentation durable, responsable et solidaire » comme en témoigne la signature de la déclaration  éponyme en 2018. Dans un contexte de crise majeure, l’Union européenne est face à une tâche historique, celle d’agir comme un puissant levier de la transformation de nos sociétés, de nos modèles de production et de consommation, dont nos systèmes alimentaires. C’est pourquoi nous souhaitons l’interpeler et lui demander d’accompagner les acteurs de la transition alimentaire qui sont déjà à la manœuvre dans les territoires.

Retrouvez aussi la contribution en version anglaise !
 

 

Il semble que votre navigateur ne soit pas configuré pour afficher les fichiers PDF. Télécharger Adobe Acrobat ou cliquez ici pour télécharger le fichier PDF.

Cliquez ici pour télécharger le fichier PDF.