Share

Contribution pour une stratégie territoriale de santé

Notre système de santé s’est engagé depuis plusieurs années dans de nécessaires transitions imposées par l’évolution des besoins de la population et par des limites financières et humaines qui questionnent sa capacité à assurer l’égalité sociale et territoriale d’accès aux soins pour tous les Français.

Les territoires – villes, intercommunalités, métropoles, pôle d’équilibre territoriaux et ruraux (PETR) – ont également connu de puissantes transitions. Confortées par les récentes évolutions législatives, elles sont plus que jamais en responsabilité pour organiser les coopérations nécessaires au déploiement cohérent de services et d’équipements, à l’échelle de bassins de vie en évolution, afin d’apporter une réponse globale aux besoins et aux aspirations de leurs habitants, et ce au-delà des frontières administratives existantes. C’est tout l’enjeu de la République des territoires.

Si la politique de santé relève de la responsabilité de l’Etat, les collectivités et leurs groupements n’en sont pas moins les animatrices quotidiennes d’écosystèmes de santé. Par leur action en matière d’habitat, de mobilités, de services environnementaux, de sport et de culture, d’accès aux services publics, d’action sociale, de petite enfance, d’adaptation au vieillissement, elles contribuent, au quotidien, à construire cette réponse globale. Les élus locaux ont ainsi vu leur rôle évoluer vers l’animation d’une gouvernance territoriale partagée au service du projet de territoire, lui aussi partagé.

Ces transformations de l’action publique ont été menées en parallèle : elles doivent désormais se rejoindre. Le système de santé a commencé à davantage prendre en compte les territoires, avec la mise en place des conseils territoriaux de santé (CTS) ou la reconnaissance des contrats locaux de santé (CLS) et des conseils locaux de santé mentale (CLSM). Les territoires se sont investis sur les enjeux d’accès aux soins en portant des projets de maisons de santé, de centres de santé, en proposant des aides à l’installation des médecins et en développant des politiques de santé environnementale notamment. Les CLS sont les lieux appropriés de cette convergence, dès lors qu’ils sont réellement co-construits à partir du territoire au service des usagers.
 

Il semble que votre navigateur ne soit pas configuré pour afficher les fichiers PDF. Télécharger Adobe Acrobat ou cliquez ici pour télécharger le fichier PDF.

Cliquez ici pour télécharger le fichier PDF.