Act'Urbaines
21 juillet 2017

Programme dense pour France urbaine à Avignon

Trois grands moments étaient organisés à Avignon à l’occasion du festival, les 17 et 18 juillet 2017. France urbaine participait en effet au traditionnel forum des associations d’élus, durant lequel ont échangé la Fédération nationale des collectivités pour la culture (FNCC), représentée par son ancien et sa nouvelle présidente (le matin même Florian Salazar-Martin, adjoint au maire de Martigues, venait d’être remplacé par Déborah Müntzer, adjointe au maire de Nogent sur Marne), Région de France, Ville et banlieue et bien sûr France urbaine, qui était représentée par Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand, président de Clermont-Auvergnes-Métropole, et coprésident avec David Lisnard, maire de Cannes, de la commission culture de France urbaine.

 

Un forum dans le contexte des nouvelles options ministérielles


Le forum a été l’occasion pour les élus, quelques jours à peine après leur première rencontre informelle avec Françoise Nyssen, ministre de la culture, d’échanger sur les axes identifiés par la ministre lors de la rencontre comme étant les grandes priorités du mandat : l’éducation artistique et culturelle (EAC), l’ouverture accrue des bibliothèques, la valorisation du patrimoine et le numérique comme outil au service de la culture. Les débats ont fait émerger l’absolue nécessité de donner plus de lisibilité aux politiques conduites localement, mais aussi d’insister auprès du gouvernement pour que les élus locaux disposent d’une capacité d’expérimentation plus importante leur permettant notamment de favoriser de meilleurs échanges entre les centres métropolitains et les territoires environnants. Une déclaration devrait être tirée des conclusions qui ont été tirée ce jour-là, qui servira de feuille de route pour cette première année de la mandature.

 


                        

 

En vue, un ouvrage sur la culture dans les métropoles


Un groupe de travail mixte, FNCC et France urbaine, a aussi travaillé sur un projet d’ouvrage dédié à la culture dans les métropoles. Les élus et techniciens de Toulouse, Orléans, Grenoble, Nancy, Marseille, Clermont-Ferrand, Saint-Denis, Gennevilliers, Besançon, Amiens et Issy-les-Moulineaux se sont ainsi entendus, avec France urbaine et la FNCC, pour travailler sur un document qui devrait couvrir la problématique des réseaux dans leur dimension multi scalaire, au service d’une identité de territoire spécifique, mais aussi dans leur articulation avec leurs territoires environnants. Un verbatim des élus, de même qu’une monographie de chacune des métropoles, sont aussi envisagés.


Commission culture : le programme gouvernemental et les conservatoires


La commission culture est venue conclure la série des réunions avignonnaises. A l’ordre du jour : le programme culture du candidat Macron et les évolutions souhaitables concernant la labellisation des conservatoires.

Les élus ont ainsi discuté l’impact sur leurs politiques des mesures envisagées par la Ministre dans les mois à venir (voir plus haut). Concernant l’EAC, ils ont fait le point sur les dispositifs mis en œuvre dans leurs villes et les freins auxquels ils sont confrontés tant dans leur relation avec l’éducation nationale que la culture. France urbaine a d’ailleurs passé commande auprès de l’INET pour une étude sur l’EAC dans les grandes villes, qui vise à identifier les grandes familles de dispositifs d’EAC déployés ainsi qu’à élaborer un document d’auto-évaluation permettant à ses adhérents de faire le point sur leur politique en la matière. Concernant les conservatoires, les élus ont mis en avant la grande nécessité de favoriser les mises en réseaux territoriaux, pour appuyer l’action des conservatoires sur celle des écoles d’art, de théâtre, de danse ou de musique présentes autour d’eux. Ils ont proposé de renforcer la formation des enseignants et notamment celles de directeurs pour la rapprocher de l’INET afin de donner à ces derniers les capacités managériales nécessaires.

Un déjeuner des présidents et des directeurs d’écoles d’art territoriales a conclu ces rencontres. Un travail commun devrait être engagé afin de favoriser les négociations laissées sans réponse par le précédent gouvernement sur les grandes différences existant entre les enseignants des écoles nationales et territoriales.

Date: 
Vendredi, 21 juillet, 2017