Urbanisme, logement et déplacements
24 octobre 2017

Première réunion du groupe de travail logistique urbaine

En avril 2017, France urbaine décidait de mettre en place un cycle de travail sur la mobilité associant les membres de France urbaine ainsi que les partenaires de l'association. Bon nombre d'entre eux ont répondu présent. Quatre groupes de travail ont alors été constitués : Mobilité et désengorgement des centres villes ; Mobilité et numérique ; Mobilité et ville de demain ; Logistique urbaine.

Le 13 octobre s'est tenue la première réunion du groupe de travail sur la logistique urbaine. Elle a été l'occasion, pour les participants, de formuler un certain nombre de constats:

​- Si la logistique urbaine est un facteur notoire de développement macro-économique, elle n'en demeure pas moins l'un des parents pauvres du débat sur la ville, et ce pour plusieurs raisons :  la difficulté d'appréhender le sujet et de développer une stratégie globale, le défaut de formation - initiale et continue - des cadres territoriaux sur la problématique de la gestion des flux de marchandises, la difficulté de modéliser l'ensemble de ces flux

;

- Le dernier kilomètre représente un coût extrêmement important, auquel s'ajoute et de nombreuses externalités négatives - pour les riverains, les commerçants, les prestataires de service ou les services publics - en matière de santé publique (pollution de l'air, ...), de qualité de la vie (nuisances, congestion),en matière sociale (modèle social des livreurs), d'emploi (1,2 million d'emplois), de sécurité (accidentologie), de conception et de gestion de l'espace public (conflits d'usage) et de fonctionnalité et d'attractivité des centres villes (stationnement, approvisionnement des magasins). Autant d'enjeux pour une meilleure gestion des flux de marchandises ;

- Les métropoles ainsi que les communautés urbaines et les communautés d'agglomérations fortement peuplées ont une double fonction logistique : elles sont des relais / hubs pour les flux à longue portée et elles doivent organiser la desserte locale, avec de forts enjeux économiques ;

- L'urbanisation croissante, le vieillissement de la population et l'évolution des moyens de communication, dans les années à venir, devraient faire de la gestion des flux et du trafic enjeux de la logistique urbaine une question de plus en plus cruciale.

Plusieurs questions ont été soulevées par les participants, parmi lesquelles :

​- Comment parvenir à sensibiliser et mobiliser le grand public et les élus – locaux et nationaux – sur cette thématique ?

- Comment modéliser les flux en centre-ville afin de permettre leur prise en compte dans les plans de déplacements urbains (PDU, ZCR, ZPA, PLUi, …) ?

- Quels leviers d'action /instruments de planification des décideurs publics locaux pour repenser l'aménagement des zones denses et réduire les externalités négatives ? En l'état actuel ?

- Quelles améliorations du droit possibles ?

- Comment traiter les expériences réussies (Padou, Rome, Madrid, …) et, a contrario, les expériences ratées ?

- Quelle opportunité et quel financement d'un service public de la livraison de marchandise ?

- Quelle aide le numérique et la data sont-ils susceptibles d'apporter dans cette réflexion ?

 A l'issue de la réunion, il a été décidé de lancer une enquête auprès des adhérents de France urbaine afin de mieux évaluer la sensibilisation des collectivités et leurs besoins en matière de gestion des flux de marchandises. Un questionnaire sera donc envoyé prochainement aux adhérents de France urbaine.

Contact :
Chloé Mathieu

Date: 
Mardi, 24 octobre, 2017