Initiatives villes et agglos
09 février 2017

Nantes : lancement d’un fonds de dotation pour financer « l'Arbre aux Hérons »

« L’Arbre aux hérons », projet unique et singulier, imaginé par Pierre Oréfice et François Delarozière, (fondateurs des « Machines de l’Ile »), c’est un arbre métallique végétalisé de plus de 40 mètres de haut capable d’accueillir entre 300 et 400 visiteurs, ainsi que tout un « bestiaire » mécanique… Un projet qui devrait voir le jour aux alentours de 2020 sur l’ancienne friche industrielle du Bas-Chantenay.

Cette vitrine du savoir-faire nantais est un nouveau levier pour l’attractivité du territoire. Pour initier et développer ce projet, Nantes Métropole s'est associée aux acteurs économiques, à travers un collectif prenant la forme d'un fonds de dotation.

Le collectif « Arbre aux Hérons »

Initié par 6 membres fondateurs - Nantes Métropole, la CCI Nantes-Saint-Nazaire, le Crédit mutuel de Loire Atlantique, la jeune Chambre économique Nantes métropole sud Loire, Le Relais Atlantique et l'entreprise Europe Technologies - ce collectif permettra notamment de lever des fonds. « Mais c'est aussi un véritable espace de dialogue entre les partenaires, pour que l'Arbre aux hérons devienne demain un démonstrateur du savoir-faire des acteurs culturels, de la recherche, du monde économique local » souligne Johanna Rolland. La maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole a d'ailleurs souhaité qu'il soit présidé par un chef d'entreprise et non par un acteur institutionnel.

Alors que Nantes Métropole s’apprête à voter un crédit de 1 million d'euros pour enclencher les études dont le coût total s'élève à 4 millions d'euros, les premiers contributeurs se sont manifestés. Le Crédit mutuel, partenaire historique des « Machines de l’Ile », mettra 1,5 million d'euros au pot commun. 20 entreprises ont déjà retourné leur lettre d'engagement pour parrainer une des 22 branches, à hauteur de 50 000 euros chacune.

Et pourquoi pas une campagne de financement participatif ?

De nouvelles entreprises « peuvent rejoindre dès à présent le fonds de dotation » ajoute Johanna Rolland. Et pourquoi pas un appel au financement participatif ? L'idée soufflée par la jeune Chambre Économique de Nantes fait son chemin et pourrait permettre que chaque citoyen apporte demain sa pierre au projet.

« L'Arbre aux hérons » devrait ouvrir ses « branches » au public au début du prochain mandat municipal. Son coût total s'élèvera à 35 millions d'euros, dont un tiers sera financé par Nantes Métropole.

Date: 
Jeudi, 9 février, 2017