smart city

Syntec numérique, syndicat d’entreprises du numérique, a organisé mardi 17 octobre dernier en partenariat avec France urbaine une demi-journée consacrée aux tendances de la smart city, invoquant les stratégies à mener pour que nos territoires s’inscrivent pleinement dans la transformation digitale.

Les usages et les besoins des usagers doivent être la pierre angulaire des politiques numériques. Sous la précédente législature, Luc Belot avait rendu un rapport commandité par le Premier ministre, « De la smart city aux territoires d’intelligence ». Il identifiait l’acculturation numérique des citoyens et des élus comme l’une des conditions de l’accomplissement de la ville intelligente. En filigrane, une appétence au digital en mesure de faciliter la compréhension des enjeux de souveraineté (la protection et la maîtrise des données) et de gouvernance (mise en réseau des territoires, inclusion des espaces environnants à la ville et la métropole).

En la matière, Denis Hameau, conseiller municipal de Dijon et conseiller de Dijon Métropole, a souligné la transversalité et la réciprocité des territoires dont s’inspire le consortium engagé à l’échelle métropolitaine de Dijon (soit 24 communes) – une première en France – avec un groupement de sociétés afin de créer un poste de pilotage unique en mesure de mutualiser les services (lire notre article "Dijon métropole connectée 3.0" ici).

Jean Rottner, qui intervenait la semaine dernière sous la casquette de maire de Mulhouse et vice-président de France urbaine, a notamment mis en exergue la nécessité de disposer d’une gouvernance du numérique régie par des relations public/privé, afin de susciter synergies, innovation et échanges de bonnes pratiques. Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand, président de Clermont Auvergne Métropole, a pris l’exemple de sa ville au sein de laquelle les collaborations entre les sphères publiques et privées motivent une véritable gouvernance collective du territoire.

Les Interconnectés, partenaire de France urbaine, organisent une journée de rencontre des acteurs numériques de Méditerranée, le mercredi 13 septembre, au Conservatoire Darius Milhaud d’Aix-en-Provence

Les échanges seront dédiés à « La data au cœur du smart territoire ».

S’appuyant sur des exemples concrets, l’objectif est de permettre aux collectivités de mieux percevoir les opportunités de la donnée pour le smart territoire, avec en illustration les applications possibles.

Un nouvel observatoire, dédié au suivi de la maturité du numérique dans les territoires, est en cours de création. Il ambitionne de s’adresser aux régions, départements, métropoles, grandes villes et agglomérations, avec un portage conjoint France urbaine, Régions de France, Assemblée des Départements de France.

Il est destiné à couvrir l'ensemble de la chaîne de valeur du numérique : laboratoire d'innovation, réalisation de services pour l'interne et l’externe dans le cadre de la “e-administration“, gestion des données d'intérêt général, aménagement numérique du territoire, “smart city“, services aux usagers, accompagnement de la population au numérique dans le cadre de la médiation numérique, accompagnement des entreprises à la transition numérique, développement de la filière économie numérique...

Initiée en 2015 à l’occasion du Smart City Expo World Congress (SCEWC) de Barcelone, principal salon mondial sur le thème de la ville intelligente qui se tient chaque année en novembre, la publication « Villes intelligentes : expériences françaises » permet de présenter des réalisations concrètes développées par les villes et leurs partenaires privés dans le domaine de la smart city

Réalisée en partenariat avec Vivapolis et le ministère des Affaires étrangères et du Développement international, cette publication constitue une véritable vitrine de l’expertise française en matière de smart city. Ainsi, cette deuxième édition, qui comprend 11 nouvelles contributions, en français et en anglais, permet de mesurer la diversité et la richesse des solutions développées par les territoires dans ce domaine.

Pierre-René Lemas, directeur général du Groupe Caisse des Dépôts, a annoncé à l’occasion du forum Smart City qu’organisait cette dernière le lundi 21 novembre à Paris, la mise en place de huit démonstrateurs territoriaux qui se déploieront à Besançon, Bordeaux, Lyon, Nantes, Nice, Toulouse et sur deux sites à Plaine Commune, afin d’en faire la vitrine internationale du savoir-faire français en matière de ville intelligente.