besançon

Selon les statistiques, 5 % de la population française ne disposerait pas d'une mutuelle d’assurance santé complémentaire. Rapporté à la population de Besançon, un tel chiffre concerne 6 000 personnes.

Partant de ce constat, le Centre communal d'action sociale (CCAS) bisontin a décidé d'agir et de prendre l’initiative : les habitants ne bénéficiant pas d'une assurance complémentaire santé pourront se diriger vers le CCAS lequel, après une évaluation de leurs besoins, les redirigera, soit vers ses propres services, soit vers une association intermédiaire : « ACTIOM ». Le principe étant d'utiliser celle-ci pour assurer un lien direct entre les “demandeurs“ de mutuelle et les organismes pouvant leur proposer une complémentaire santé.

dans 
Communiqués de presse

Le collectif «Défense des Capitales et équilibres régionaux », créé par Villes de France, et soutenu par l’Association des maires de grandes villes de France, a tenu sa première réunion le 9 décembre 2014 à l’Assemblée nationale.

LA UNE

  • RÉFORME TERRITORIALE - Conséquences et enjeux de la clarification des compétences : Michel Destot a été auditionné par Jean-Jacques de Peretti

ACTU

  • Effectifs et répartition des futurs conseillers territoriaux : adoption par le conseil des ministres d’un projet de loi
  • Réseau « Extranet des grandes Villes et agglomérations » : synthèses comparatives des tarifs publics locaux