A la Une
Sécurité
01 mars 2018

Mise en place d'un comité de suivi et d’évaluation de l’expérimentation de la PSQ à France urbaine

La commission sécurité de France s’est à nouveau réunie, sous la Présidence de Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, président de Saint-Etienne Métropole, mercredi 28 février 2018. L’occasion de revenir sur les « premiers pas » des territoires expérimentateurs de la police sécurité du quotidien (PSQ) et sur les récentes annonces du ministre de l’Intérieur sur les moyens humains et matériels associés. Si tous se félicitent des moyens supplémentaires alloués aux quartiers sélectionnés, il n’en demeure pas moins que l’inquiétude de la réaffectation des moyens d’un territoire à l’autre au sein des communes mais aussi entre communes est relayée. Pour la plupart, « tout reste à construire », et ce, selon les spécificités locales. Partager la gouvernance, veiller à la préservation des moyens, renouveler les méthodes de travail, autant d’enjeux générés par l’expérimentation de la PSQ. Afin d’en assurer le suivi, mais aussi d’en partager une évaluation avec le gouvernement, les élus de la commission, dont la plupart sont représentés au sein de l’expérimentation, ont décidé de la mise en place d’un comité de suivi et d’évaluation de celle-ci.  Ce comité permettra le partage d’expérience et de bonnes pratiques entre les territoires ainsi que la remontée d’observations, de problématiques et d’axes de progrès auprès du ministère de l’Intérieur.

Les travaux de la commission ont aussi porté sur la problématique des rodéos motorisés, et sur le bilan des premiers mois d’application de la réforme de la décentralisation du stationnement payant sur voirie.

La prochaine se tiendra dans le cadre de l’atelier « sécurité » des Journées de France urbaine à Dijon, le 5 avril prochain et s’inscrira dans le sillon des travaux de la mission parlementaire sur le continuum de sécurité.

Contacts : Eloïse Foucault, Kader Makhlouf

Date: 
Jeudi, 1 mars, 2018