Initiatives villes et agglos
16 novembre 2017

Limoges devient Ville créative de l’Unesco

Dans le cadre de sa politique de valorisation des arts du feu, la ville de Limoges s’est portée candidate, en juin dernier, au réseau international des Villes créatives de l’Unesco. Mardi 31 octobre 2017, elle a officiellement décroché ce prestigieux label. Jusqu’à présent, seules trois villes en France s’étaient vu décerner ce précieux sésame. La reconnaissance apportée par cette désignation distingue non seulement l’excellence de l’écosystème local, mais également la pertinence et l’ambition du programme de valorisation proposé par la ville.

Le 16 juin dernier, la ville de Limoges se portait candidate pour rejoindre le réseau très prisé des Villes créatives de l’Unesco*. Cette candidature s’appuyait sur de nombreux soutiens tant au niveau local que national, ainsi que sur un écosystème local créatif et original : le pôle européen de la céramique, pôle de compétitivité et incubateur, l’école d’ingénieur en céramiques industrielles, les centres de recherche, l’école nationale supérieure d’art, le musée national Adrien-Dubouché, le musée des Beaux-Arts, les manufactures historiques, les jeunes créateurs, artistes et designers.

L’ambition de cette candidature était de faire connaître/reconnaître l’excellence de l’écosystème créatif local et ainsi, de transformer l’image de la ville pour attirer de nouveaux talents et positionner Limoges comme la première ville créative de Nouvelle-Aquitaine.

Un programme de valorisation sur quatre ans

Ce nouveau label marque le point de départ d’une politique de valorisation des arts du feu, qui place les industries créatives au coeur du développement de la ville et de son attractivité. La municipalité souhaite en effet positionner la création des arts du feu au coeur de sa stratégie de développement urbain, de même que dans toutes les dimensions de son action (culture, urbanisme, international, événementiel, politiques à destination des jeunes...). Le développement de pôles de créativité et d’innovation représente un enjeu territorial majeur à l’échelle de la région Nouvelle-Aquitaine.

L’engagement de la ville dans ce réseau Unesco est un signal politique fort à destination des acteurs de terrain engagés dans la création et l’innovation des arts du feu. Le programme de valorisation 2017-2020, doté d’un budget d’1 M€ par an, se décline en cinq axes majeurs :

- faire de l’espace public un territoire d’expérimentation pour les arts du feu ;
- transformer la manifestation Toques et Porcelaine en une biennale vitrine des savoir-faire ;
- développer les espaces de création, mise en place d’un marché créatif, concours réservé aux jeunes créateurs ;
- éduquer aux métiers d’art ;
- renforcer les programmes d’échanges scientifiques et culturels avec les autres villes du réseau Unesco.

Outre la reconnaissance apportée par ce réseau international, c’est un programme ambitieux de valorisation des arts du feu qui est engagé pour le développement de Limoges.

Les impacts attendu à terme

L’appartenance au réseau des Villes créatives va contribuer de manière significative à la politique d’attractivité menée par la ville et notamment à son projet de ville. À terme, plusieurs impacts sont attendus :

- renforcement de la position de Limoges dans la grande région en qualité de première ville créative de Nouvelle-Aquitaine ;
- retombées touristiques et économiques (hausse de fréquentation pour les musées et les manifestations, regain d’intérêt pour les productions industrielles et artisanales locales) ;
- attractivité pour les écoles (ENSA, ENSCI, AFPI, Lycée Mas Jambost) et les formations aux métiers d’art en général ;
- visibilité pour les créateurs (designers, entrepreneurs, artisans, plasticiens) installés à Limoges et aux alentours ;
- opportunités concrètes pour les acteurs locaux grâce au changement d’échelle et à la force de projection apportée par un réseau international prestigieux ;
- impulsion pour l’ensemble des métiers d’art, du design et de la création artistique et de l’innovation.

*Le réseau des Villes créatives de l’Unesco

Créé en 2004, ce réseau réunit actuellement 116 villes (dans 54 pays), dont de nombreuses capitales : Buenos Aires, Dublin, Sydney, Prague, Dakar, Séoul, Berlin, Helsinki, Budapest, Montevideo, Bogota, Reykjavik… mais aussi Barcelone, Montréal, Detroit, Shanghaï, etc.

Trois villes françaises en font partie : Saint-Étienne, Lyon et Enghien-les-Bains.

Les villes du réseau ont toutes en commun d’avoir identifié l’économie créative comme un facteur stratégique de développement urbain. En d’autres termes, les villes du réseau s’engagent à faire de la créativité un moteur essentiel du développement économique et social local.

Le réseau des Villes créatives comporte sept composantes thématiques : film, arts numériques, littérature, artisanat, gastronomie, musique et design.

Contact presse :
Claire Glédel
Attachée de presse
Téléphone : 05 55 45 60 49
Courriel : claire_gledel@ville-limoges.fr

Date: 
Jeudi, 16 novembre, 2017