Act'Urbaines
Urbanisme, logement et déplacements
30 août 2017

Lancement d'un cycle de travail sur le thème "Mobilité(s)"

Désireuse de renouveler ses méthodes de travail ainsi que les relations entre ses adhérents et ses partenaires, France urbaine lancera, le 19 septembre 2017, un cycle de travail sur le thème "Mobilité(s)".

Cette conférence, qui se tiendra dans les locaux de Gares & Connexions, réunira une trentaine de partenaires privés – tous acteurs, à divers niveaux, de la mobilité -, de représentants des collectivités adhérentes et de partenaires institutionnels, à savoir le Gart et ATEC ITS. Elle permettra de présenter cette démarche innovante, consistant à faire travailler ensemble collectivités et acteurs économiques privés, afin de développer une réflexion à la fois prospective et pragmatique, adaptée aux besoins des acteurs publics locaux. 

A la suite de cette conférence de lancement, quatre groupes thématiques se réuniront régulièrement et de manière autonome, avec pour objectif de présenter un diagnostic thématique au plus tard en décembre 2017, ainsi que le produit de leur travail avant le mois de décembre 2018. 

Les groupes de travail porteront sur les thématiques suivantes : 

Mobilité et désengorgement des centres villes : la densification et de l'extension des zones urbaines contribue, aujourd'hui, à un engorgement problématique des centres villes. La mobilité apparaît comme l'un des facteurs d'amélioration, si une réflexion est engagée notamment sur les modes de stationnement et le renforcement de l'attractivité des transports partagés et des transports publics.

Mobilité et logistique urbaine :  La problématique du « dernier kilomètre » est de plus en plus prégnante, du fait de l’augmentation du volume de colis (20% par an), de l’accélération des flux (augmentation de 20% du segment dit « Jour J ») et de la baisse du prix de livraison. Par ailleurs, à l’échelle nationale, la livraison urbaine utilise 1/5 du trafic motorisé, et la logistique près de 40% des émissions de gaz à effet de serre. Les contraintes économiques, environnementales et pratiques qui pèsent sur les acteurs économiques et les conduisent à faire évoluer leurs modèles : livraison collaborative, véhicules autonomes, solutions hors domicile, …  et l'impact de ces nouvelles pratiques sur l’engorgement des centres villes incitent à mener une réflexion avec l'ensemble des parties prenantes. 

Mobilité et numérique : Le développement des smart cities implique la mise en place d'outils susceptibles de permettre de réduire la pollution, d’améliorer la propreté, de résoudre les problèmes de parking, ou encore d’économiser de l’énergie en vue, notamment, de mieux penser les centres villes. Parmi ces outils figurent, en bonne place, la digitalisation du mobilier urbain, le développement des systèmes applicatifs ou encore le développement des usages du big data. 

Réinventer la ville et la mobilité de demain : Les réflexions relatives à la ville et à la mobilité de demain sont nécessairement interdépendantes, et nombreuses sont les clés d'entrée communes. Il en va ainsi, notamment, de la valorisation du patrimoine et des transitions immobilières, qui permettent de rationnaliser les besoins en mobilité, des futures mobilités (carburants verts, véhicules autonomes) ou encore des questions relatives à l'équilibre territorial. 

Des points d'étape seront réalisés, régulièrement, dans Territoires urbains.

Pour plus d'informations : 

Chloé Mathieu – c.mathieu@franceurbaine.org

Tel : 06.98.67.19.66

Date: 
Mercredi, 30 août, 2017