Les Journées nationales de France urbaine
A la Une
15 mars 2018

Journées Nationales de France urbaine, les 5 et 6 avril à Dijon

La 2e édition des Journées Nationales de France urbaine sera accueillie par Dijon Métropole, présidée par François Rebsamen, les 5 et 6 avril prochains. Après le succès d'Arras en 2017, ces journées seront l’opportunité pour tous les maires des grandes villes, président(e)s des grandes agglomérations et des métropoles de France de se réunir autour de visites, d’ateliers et séances plénières pour poursuivre l’esprit insufflé par Arras, celui de l’autonomie, de la responsabilité, du dialogue mais surtout celui de l’indispensable « Alliance des territoires ».

A noter, ces journées se dérouleront en présence du Premier ministre, Édouard Philippe. La ministre de la Culture, Françoise Nyssen est également attendue lors de l’atelier n°5.

Au travers d'ateliers thématiques, il s’agira de faire le point sur les avancées obtenues notamment en matière financière ou institutionnelle mais aussi de préparer les échanges futurs avec les différents acteurs autour de huit thèmes.

Atelier n°1 : Contractualisation financière grandes collectivités/État : où en est-on ?

Atelier n°2 : Quelle(s) stratégie(s) agricoles et alimentaires pour les territoires urbains ?

Atelier n°3 : Sport : vecteur de développement et de marketing pour les territoires

Atelier n°4 : Contrat et partage d’ingénierie : quelle contribution à l’Alliance des territoires ?

Atelier n°5 : L’éducation artistique et culturelle pour 100% des élèves : un objectif accessible ?

Atelier n° 6 : Sécurité, quelle nouvelle répartition des missions entre acteurs publics et privés dans les territoires ?

Atelier n° 7 : Refaçonner le territoire grâce aux mobilités ?

Atelier n° 8 : Gemapi, état des lieux et problématiques de la prise de compétence dans les territoires urbains

La plénière du vendredi matin, qui sera par ailleurs retransmise en direct sur le site de France urbaine, se déroulera en plusieurs temps.

Après l’accueil et l’ouverture par François Rebsamen, maire de Dijon, président de Dijon Métropole et André Rossinot, secrétaire général de France urbaine et président du Grand Nancy, la première séquence donnera l’occasion à certains élus de présenter des exemples concrets de solidarité territoriale et sociale mise en œuvre chez eux : Christian Estrosi, maire de Nice et président de la Métropole Nice Côte d’Azur ; Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon et président de la CA du Grand Besançon ; David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon ; Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole ; et Frédéric Sanchez, président de la Métropole Rouen Normandie.

A partir de 10h30, Jean-Louis Borloo interviendra pour présenter les grandes lignes de son plan pour les quartiers populaires, dans la suite de la mission que lui a confié le Président de la République en novembre dernier. Par ailleurs, les présidents de France urbaine et de l’AdCF, Jean-Luc Moudenc et Jean-Luc Rigaut signeront avec l’ancien ministre un accord-cadre, sur les responsabilités respectives des grandes villes, communautés et métropoles d’une part et de l’Etat, de ses agences et de ses services déconcentrés d’autre part, pour relancer une politique de cohésion urbaine performante et en correspondance avec les besoins des territoires et de leurs populations. Cet accord-cadre est l’aboutissement des rencontres des deux associations avec Jean-Louis Borloo depuis le début de l’année et de la session de travail et d’échanges organisée, à Paris, le 21 mars sur la politique de la ville, en lien avec la FNAU.

Au cours de la troisième séquence de la matinée (11h-11h45), intitulée « Refonte de la fiscalité locale et solidarité territoriale », Nathalie Appéré, Jean-Claude Boulard, Laurent Hénart et François Rebsamen contribueront par leurs interventions à faire partager l'analyse et les propositions de France urbaine en matière de fiscalité. Trois temps sont prévus : l’expression des attendus de France urbaine (autonomie fiscale,  valeurs locatives révisées, assiette fiscale large et responsabilisation fiscale des locataires) ; la présentation de la proposition d'architecture satisfaisant ce "cahier des charges" (totalité du foncier bâti au bloc communal, mise en place à un niveau modeste d'une contribution locale résidentielle, partage de la CVAE à 50/50 avec les régions) ; la démonstration du fait que le renforcement de l’efficacité de la péréquation doit être concomitant à la refonte de la fiscalité à proprement parler (« pas de chantier de réforme de la fiscalité sans chantier de réforme de la péréquation »).

Plus d’infos (programme, inscriptions…) sur le site en ligne dédié : https://franceurbainedijon2018.fr

Date: 
Jeudi, 15 mars, 2018