A la Une
Sport
26 juillet 2018

A l’initiative de France urbaine, la contribution des associations d’élus sur la nouvelle gouvernance du sport

La concertation entre l’Etat, les collectivités territoriales, le mouvement sportif et les acteurs du monde économique pour repenser le modèle sportif français s’est achevée lors d’un ultime comité de pilotage la semaine dernière, en présence de Laura Flessel, ministre des Sports.

S’il s’agit de renouveler une gouvernance du sport en l’état inadaptée aux enjeux du sport en France, les associations d’élus ont pris activement part aux séminaires tenues ces derniers mois, consacrés au financement du sport, au sport de haut-niveau, à la pratique du sport pour tous, à la formation, au bénévolat, etc.

 

A l’initiative de France urbaine, une contribution commune des associations d’élus avec Régions des France, l’AMF et l’ADF a été rendue à la ministre des Sports, entendant irriguer le futur projet de loi « Sport et société » qui sera discutée au Parlement au 1er semestre 2019.

Si cette contribution rappelle le rôle prépondérant des collectivités territoriales dans le financement des équipements sportifs et la vitalité du sport dans les territoires, elle entend poser les principes fondateurs d’une nouvelle gouvernance du sport co-construite, concertée et territorialisée.

France urbaine avance à cet effet que la nouvelle structure nationale du sport, prochainement mise en place, doit garantir une place majeure des collectivités territoriales en son sein. L’Etat doit rapidement apporter des réponses au financement de cette structure, dont les deux piliers (développement du sport pour tous et soutien au sport de haut-niveau) résument les grands enjeux en matière de sport.

Le Projet de loi de Finances 2019, qui sera discuté à la rentrée au Parlement, doit faire état des financements garantis et prévus pour le développement du sport en France. Il sera probablement le 1er signe d’une nouvelle politique du sport, chimère ou tangible. France urbaine, représentée par ses référents Sport Joël Bruneau, maire de Caen, président de la CU Caen la Mer, et Roselyne Bienvenu, adjointe au maire d’Angers en charge des sports, première vice-présidente d’Angers Loire Métropole, maintiendra dès la rentrée politique sa conviction que le modèle sportif français doit être réformé, attribuant un rôle prépondérant aux collectivités territoriales, grandes villes, intercommunalités et métropoles en premier lieu, dans cette gouvernance du sport renouvelée.

 

Contact : Sébastien Tison et Emmanuel Heyraud

 

Date: 
Jeudi, 26 juillet, 2018