Sécurité
24 octobre 2017

La future police de sécurité du quotidien au menu de la Commission sécurité de France urbaine

Les élus de la Commission sécurité de France urbaine se sont réunis le 18 octobre autour de Gaël Perdriau, co-président de la commission, maire de Saint-Etienne, président de Saint-Etienne Métropole. Si celle-ci a permis de revenir sur l’actualité récente et notamment sur la première conférence euro-méditerranéenne des villes sur la prévention de la radicalisation qui s’est tenue à Nice les 29 et 30 septembre dernier, ce fut surtout l’occasion de recueillir les doléances des élus urbains sur la future police de sécurité du quotidien (PSQ). Les échanges ont permis de poser les jalons de l’implication de France urbaine dans la définition de cette future police de sécurité du quotidien : en effet, dans le cadre de la réflexion initiée par le ministère de l’intérieur sur la gouvernance de la sécurité entre l’Etat et les territoires et sur les nécessaires évolutions techniques à mettre en place, l’association avait été reçue, le 10 octobre, pour une première réunion de travail. Dans  le cadre de cette réflexion initiée par le ministère de l’intérieur, France urbaine est sollicitée pour adresser, dans des délais très courts, une contribution relative à la mise en place de la PSQ. Celle-ci est en cours de rédaction.  
Des concertations à venir entre les préfets et les acteurs locaux permettront de préciser, en parallèle, les détails techniques de cette mise en place.


La commission a été conclue par l’intervention du Lieutenant-colonel Cédric Gervais, en charge de la mission interministérielle de lutte contre les drogues et conduites addictives : après un rappel des missions de la Mission Interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Conduites Addictives et des niveaux de consommation de l'alcool, du tabac et des produits stupéfiants en France, les représentants de la MILDECA ont détaillé certains axes de travail du futur plan gouvernemental afin de réduire l'attractivité et limiter la disponibilité des produits, tranquilliser l'espace public ou encore mieux accompagner les actions territoriales. Parmi les sujets spécifiques évoqués, la vente à emporter, la question des bars à chicha, le développement de la vente de boissons dans un cadre associatif, les compétences des municipalités.
Les collectivités souhaitant s’impliquant dans la préparation du plan gouvernemental de la MILDECA en matière de lutte contre les addictions sont invitées à prendre directement contact avec le Lieutenant-Colonel Gervais.

 

Contacts :

Eloïse Foucault

Kader Makhlouf

Date: 
Mardi, 24 octobre, 2017