Les Journées nationales de France urbaine
Act'Urbaines
Sécurité
12 avril 2018

France urbaine a visité le centre de supervision urbain de Dijon #JNFU2018

A la veille du lancement des 2èmes Journées Nationales de France urbaine, la ville de Dijon et sa première adjointe en charge notamment de la sécurité, Nathalie Koenders  a reçu France urbaine, le 4 avril, pour une visite du centre de supervision urbain (CSU).

Particulièrement adapté aux grandes agglomérations ou aux groupements de communes, un CSU  permet  de rassembler sur un même lieu les nouvelles technologies mises à disposition d’un service de police municipale, permettant ainsi de réagir rapidement et de façon appropriée quelle que soit la situation comme l’ont rappelé les équipes de la police municipale présente lors de la visite.

Installé en janvier 2009 avec 26 caméras, le CSU de Dijon a connu un déploiement progressif et en compte désormais une centaine. Ce sont deux agents qui assurent 24h sur 24 la surveillance de l’espace publique grâce à une technologie hors norme associant systèmes de vidéo, de radio, permettant la vidéo verbalisation en temps réel et de la surveillance ciblée. Autant de fonctionnalités qui ont impliqué une véritable professionnalisation du personnel de terrain et l’émergence de métiers nouveaux.

Comme l’ont rappelé les équipes de la police municipale venues présenter leur outil et leurs méthodes de travail, le centre de supervision urbain implique un travail étroit entre les différents partenaires que peuvent être la police nationale, la gendarmerie nationale, les services de secours, les services techniques de la commune, la fourrière.
 
Si la gestion des bandes vidéo fait l’objet d’un contrôle strict de la CNIL, elle permet d’apporter, dans certains litiges et de manière très encadrée, des éléments déterminants pour le besoin d’une enquête

 

Date: 
Jeudi, 12 avril, 2018