A la Une
Développement Urbain Durable
11 octobre 2018

France urbaine et les territoires signent l’engagement pour la mise en place de ZFE et la protection de la qualité de l’air

Lundi 8 octobre, 15 territoires membres de France urbaine (Saint-Etienne Métropole, Grenoble-Alpes Métropole, Grand Reims, ville de Paris, Métropole du Grand Paris, Métropole de Lyon, Clermont Auvergne Métropole, Aix-Marseille Provence, Toulouse Métropole, Eurométropole de Strasbourg, Métropole de Nice-Côte-d’Azur, Fort-de-France, Toulon Provence Méditerranée et Montpellier Méditerranée), étaient réunis, au ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, pour signer l’Engagement pour le déploiement de zones à faibles émissions (ZFE).

Lors de son discours en ouverture de l’événement, Elisabeth Borne, ministre des Transports, a tenu à remercier ces territoires ainsi que France urbaine pour le travail engagé pendant l’été et pour leur mobilisation en faveur de l’amélioration de la qualité de l’air. En effet, et comme l’a rappelé Christophe Ferrari, président de Grenoble Alpes Métropole, qui représentait France urbaine lors de cet événement, il était nécessaire de reporter la signature du Pacte, prévue cet été, à l’automne, afin de retravailler le texte et « s’assurer que l’Etat réponde positivement aux attentes des collectivités sur plusieurs sujets majeurs pour le développement des ZFE ». Parmi ces sujets, la simplification des procédures de création et d’extension des ZFE, essentielle au regard des délais d’études nécessaires et des rigidités existantes qui freinent le développement de ces zones, ou encore l’objectif de déploiement du contrôle sanction automatisé, lui aussi nécessaire à la pleine effectivité des ZFE et autres zonages.

Christophe Ferrari a également rappelé la demande historique de France urbaine de territorialiser une part des recettes issues de la contribution climat-énergie en faveur du financement des actions locales en faveur du climat et de la qualité de l'air.

Après trois tables rondes lors desquelles chacun des représentants des territoires concernés a pu contribuer à enrichir le débat sur les conditions d’une lutte efficace contre la pollution de l’air, la ministre des Transports a proposé, en clôture de l’après-midi, que tous ces territoires et les ministères des Transports et de la Transition Ecologique et solidaire se retrouvent pour faire le point sur la mise en œuvre de ces engagements dans 6 mois.

Contacts : Chloé Mathieu et Philippe Angotti

Date: 
Jeudi, 11 octobre, 2018
Fichier attachéTaille
2018.10.09-discours_e_borne_zfe_cloture.pdf182.66 Ko