Act'Urbaines
Sécurité
26 janvier 2017

France urbaine et le secrétariat d’Etat chargé de l’aide aux victimes signent une charte sur les gestes qui sauvent

Le président de France urbaine, Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse métropole et Juliette Méadel, secrétaire d’Etat chargée de l’aide aux victimes ont signé, mercredi 25 janvier, une charte visant à l’extension de la formation aux gestes qui sauvent et à la promotion des actions de prévention au sein des collectivités, en présence de Chantal Cutajar, adjointe au maire de Strasbourg, ville très investie sur ce dossier.

C’est la première charte de ce type qui est signée entre le secrétariat d’Etat à l’aide aux victimes et une association nationale d’élus locaux. Alors que Juliette Méadel insistait sur la nécessaire amélioration de l’information auprès des populations, dans un contexte de menace terroriste, Jean-Luc Moudenc a mis l’accent sur l’approfondissement nécessaire de la coopération entre les services de l’Etat et les collectivités locales, dans la suite de la convention signée, en juillet 2016, entre France urbaine, le Ministère de l’Intérieur, sur la lutte contre la radicalisation violente.

Présentant la démarche comme une cause d’intérêt général, la secrétaire d’Etat a indiqué qu’un secrétariat général à l’aide aux victimes allait être créé par le gouvernement, d’ici une quinzaine de jours.

Date: 
Jeudi, 26 janvier, 2017