Act'Urbaines
Sport
08 février 2018

France urbaine partie prenante du lancement de la concertation sur la gouvernance du sport

La première réunion du comité de pilotage relative à la gouvernance du sport s’est tenue au Ministère des Sports, le vendredi 2 février 2018. En présence des représentants de l’Etat et de la ministre des Sports, Laura Flessel, des collectivités locales, mouvements et associations sportives, entreprises et syndicats, la matinée a été consacrée aux pistes de réflexion qui seront défrichées et discutées ces prochaines semaines, en amont d’une concertation qui devrait se clôturait en juin prochain. Le calendrier des prochaines échéances fixé, les échanges ont ensuite fait écho au séminaire qui s’est tenu quelques jours plus tôt à l’Institut national du sport, de l’expertise et de la performance (INSEP), dont les points de convergence étaient nombreux.

En la matière, chacune des parties prenantes, au premier rang desquelles France urbaine, militent pour une gouvernance partagée du sport. Une volonté commune qui s’articule avec les griefs portés au manque de clarté des compétences inhérent à la gouvernance du sport. Joël Bruneau, maire de Caen, président de la communauté urbaine Caen la mer et référent sport de France urbaine, a notamment rappelé l’inflation normative qui touche le domaine du sport, faisant fi des ressources financières des collectivités locales qui financent pas moins de 80% des équipements sportifs.

D’autres réflexions ont innervé le sport de haut-niveau, le sport professionnel, l’accès au sport, le sport-santé, etc., avec en toile de fond une autre convergence, celle qui entend placer la décentralisation au cœur de la nouvelle gouvernance du sport, tandis que la Responsabilité sociale des entreprises (RSE) sera pleinement engagée.

Cette volonté commune de renouveler la gouvernance du sport en France répond au rôle de plus en plus prépondérant que tient le sport dans notre société.

Contacts :

Sébastien Tison
Emmanuel Heyraud

Date: 
Jeudi, 8 février, 2018