Share

France urbaine demande de l’anticipation et de la méthode pour préparer une rentrée scolaire particulière

24/07/2020

La rentrée des classes, qui concerne près de 12 millions d’élèves, aura lieu dans six semaines, le mardi 1er septembre 2020.

Alors que la situation sanitaire est incertaine pour un mois de septembre qui s’annonce difficilement prévisible, France urbaine fait part de son inquiétude quant au degré d’impréparation de la rentrée des classes de la part du ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, constaté à ce jour.

Cette rentrée sera délicate : le risque d’une seconde vague de l’épidémie est réel et les conditions d’accueil des enfants et des personnels devront être définies et régulièrement adaptées selon les territoires, pour lutter efficacement contre la propagation du virus dans les crèches et les établissements scolaires.

Cette situation impose une anticipation et la mise en place d’une méthode de la part du ministère avec les collectivités locales, notamment les grandes villes, dans l’organisation sanitaire, logistique et pédagogique. Un calendrier doit être défini dans les meilleurs délais, prévoyant une phase de concertation pour un accord conclu au plus tard le 15 août 2020, afin que les collectivités locales puissent être en mesure d’anticiper et organiser au mieux cette échéance.

Alors qu’une circulaire interne au ministère de l’Education nationale vient d’être publiée, la mise en commun des moyens est essentielle et prioritaire pour que les crèches et les écoles accueillent l’ensemble des enfants sur le territoire national dans les meilleures conditions possibles.

Comme toujours, France urbaine est à la disposition du gouvernement pour travailler de concert et mutualiser leurs forces et leurs expériences, dans le cadre d’une responsabilité partagée, rappelée par le ministre Jean-Michel Blanquer aux élus de France urbaine le 25 avril dernier. Le ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports doit planifier cette rentrée. Il doit être réactif, permettant ainsi aux maires d’avoir le temps suffisant pour mettre en œuvre concrètement et opérationnellement le retour en classe, tout en assurant la sécurité des enfants et des personnels.
 

PARIS, le 24 juillet 2020

Il semble que votre navigateur ne soit pas configuré pour afficher les fichiers PDF. Télécharger Adobe Acrobat ou cliquez ici pour télécharger le fichier PDF.

Cliquez ici pour télécharger le fichier PDF.