Share

Conférence des Villes : l’urgence sociale ne nous permet plus d’attendre !

20/09/2018

Sur fond de tensions entre l’Etat et les collectivités locales, les maires de grandes villes, présidents de métropoles et de grandes agglomérations se sont réunis, en présence du Premier ministre, Edouard Philippe, et de membres du gouvernement pour évoquer l’actualité politique de la rentrée.

Les élus locaux ont mis en avant les responsabilités sociales qui incombent de plus en plus aux élus municipaux. Les plans Pauvreté et Santé, présentés ces derniers jours, insistent sur le rôle déterminant des territoires sur les politiques sociales : la politique de la ville, la santé, l’éducation et les activités périscolaires, l’accès au logement, autant de responsabilités qui sont ancrées dans les réalités urbaines et métropolitaines, déclinées dans le Pacte de Dijon.

Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, président de Toulouse Métropole, président de France urbaine, a rappelé que des moyens financiers devaient nécessairement accompagner la montée en compétences des espaces urbains sur ces enjeux : « plus de responsabilités sociales, c’est davantage d’autonomie fiscale ».

France urbaine a par ailleurs présenté les résultats d’une enquête permettant de synthétiser les demandes indispensables pour améliorer le dispositif contractuel de maîtrise des dépenses de fonctionnement : des réponses rapides sont attendues !

Le Premier ministre est revenu sur ces contrats financiers. Il les a de fait estimé perfectibles. Plus tôt, Olivier Dussopt, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Action et des Comptes publics, a indiqué que la réforme de la fiscalité locale fera l’objet d’un texte législatif spécifique « au premier semestre 2019 ». Dans cette perspective, les élus locaux ont tous rappelé l’importance de l’autonomie fiscale : « nous sommes responsable de nos actions, nous devons être responsables de nos ressources ! »

Sur fond de tensions entre l’Etat et les collectivités locales, les maires de grandes villes, présidents de métropoles et de grandes agglomérations se sont réunis, en présence du Premier ministre, Edouard Philippe, et de membres du gouvernement pour évoquer l’actualité politique de la rentrée.

Les élus locaux ont mis en avant les responsabilités sociales qui incombent de plus en plus aux élus municipaux. Les plans Pauvreté et Santé, présentés ces derniers jours, insistent sur le rôle déterminant des territoires sur les politiques sociales : la politique de la ville, la santé, l’éducation et les activités périscolaires, l’accès au logement, autant de responsabilités qui sont ancrées dans les réalités urbaines et métropolitaines, déclinées dans le Pacte de Dijon.

Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, président de Toulouse Métropole, président de France urbaine, a rappelé que des moyens financiers devaient nécessairement accompagner la montée en compétences des espaces urbains sur ces enjeux : « plus de responsabilités sociales, c’est davantage d’autonomie fiscale ».

France urbaine a par ailleurs présenté les résultats d’une enquête permettant de synthétiser les demandes indispensables pour améliorer le dispositif contractuel de maîtrise des dépenses de fonctionnement : des réponses rapides sont attendues !

Le Premier ministre est revenu sur ces contrats financiers. Il les a de fait estimé perfectibles. Plus tôt, Olivier Dussopt, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Action et des Comptes publics, a indiqué que la réforme de la fiscalité locale fera l’objet d’un texte législatif spécifique « au premier semestre 2019 ». Dans cette perspective, les élus locaux ont tous rappelé l’importance de l’autonomie fiscale : « nous sommes responsable de nos actions, nous devons être responsables de nos ressources ! »

19 Septembre 2018

Il semble que votre navigateur ne soit pas configuré pour afficher les fichiers PDF. Télécharger Adobe Acrobat ou cliquez ici pour télécharger le fichier PDF.

Cliquez ici pour télécharger le fichier PDF.