Actualités

La crise de la démocratie représentative oblige à repenser la place du citoyen dans l’espace public. La participation citoyenne permet au plus grand nombre de s’emparer des enjeux auxquels les grands espaces urbains sont confrontés, et surtout d’en formuler des réponses.

La question démocratique traverse aujourd’hui l’ensemble des institutions, de l’échelle locale au supra nationale. De plus en plus d’initiatives émergent au sein de la société civile, les citoyens s’organisent dans une logique d’interpellation des pouvoirs publics.

Pour améliorer la culture de la participation, il apparaît essentiel de lui redonner du souffle dans son enveloppe institutionnelle.

En ce sens, les villes et métropoles peuvent porter un processus participatif plus ouvert, fondé sur le dialogue entre les élus et les habitants.

La 2e édition des Journées Nationales de France urbaine sera accueillie par Dijon Métropole, présidée par François Rebsamen, les 5 et 6 avril prochains. Après le succès d'Arras en 2017, ces journées seront l’opportunité pour tous les maires des grandes villes, président(e)s des grandes agglomérations et des métropoles de France de se réunir autour de visites, d’ateliers et séances plénières pour poursuivre l’esprit insufflé par Arras, celui de l’autonomie, de la responsabilité, du dialogue mais aussi celui de l’indispensable « Alliance des territoires ».
Au travers d'ateliers thématiques, il s’agira de faire le point sur les avancées obtenues notamment en matière financière ou institutionnelle mais aussi de préparer les échanges futurs avec les différents acteurs autour de huit thèmes : contrats financiers, politiques alimentaires, sport, alliance des territoires, éducation artistique et culturelle, sécurité, mobilité, et Gemapi.

"Ces Journées permettront de partager un moment essentiel de la vie de notre association qui, depuis ses débuts, n’a cessé, de mobiliser notre enthousiasme et notre intelligence collective" déclare Jean-Luc Moudenc.

dans 

Calendrier parlementaire de la semaine du 12 février 2018

Le Ministère de l’Intérieur a dévoilé, jeudi 8 février 2018, la liste des sites qui expérimenteront la police de sécurité du quotidien (PSQ) au cours des prochains mois. Déployée dans 30 quartiers "prioritaires" et en zone de compétence de la gendarmerie dans 20 départements, la police de sécurité du quotidien impliquera "un profond changement de méthode" des forces de l'ordre selon Gérard Collomb.

dans 

La Chaire mutations de l'action publique et du droit public de SciencesPo organise avec la délégation aux collectivités territoriales du Sénat un colloque sur le thème : "Les rapports juridiques des collectivités territoriales entre elles et avec leurs groupements. Ce colloque permettra de présenter les conclusions de l'étude menée par la Chaire de Sciences Po, avec les associations d'élus suivantes : AdCF, ADF, AMF, APVF, Régions de France, Villes de France et France urbaine et le cabinet Conseil KPMG.