Share
Développement économique

Un séminaire pour impulser la mise en réseau des observatoires territoriaux du commerce

24/10/2019

Le 4 octobre 2019, s’est tenu le troisième séminaire du cycle de travail « Commerce » initié par l’AdCF, la Fédération des SCOT, la FNAU et France urbaine.

Après un premier séminaire en avril consacré aux politiques publiques territoriales du commerce après la loi ELAN, un deuxième séminaire en juillet consacré à l’articulation entre politique d’aménagement et commerce, ce troisième épisode de la « saison 1 » était consacré au socle indispensable à toute collectivité et à ses partenaires pour pouvoir construire une politique commerciale assumée et mûre : l’observation et la connaissance de son territoire et de ses évolutions en matière de commerce.

Cette nouvelle journée de travail, animée par la FNAU et France urbaine, a rassemblé plus de 60 élus et techniciens en charge du commerce ou de l’aménagement, représentant presqu’autant de villes, intercommunalités, SCOT ou agences d’urbanisme.

Le déroulement du séminaire s’est articulé autour de quatre grands temps de travail. Tout d’abord, une série de courtes présentations, suivies d’une mise en perspective historique par Pascal Madry, directeur de l’institut Ville et Commerce, a permis à l’ensemble des participants de partager la diversité des démarches d’observation du commerce possibles et existantes, tant en terme d’objet, d’objectifs que de niveau d’observation (recensement des linéaires commerciaux d’un centre-ville, suivi d’un SCOT, étude de l’emploi dans le commerce par le club urbanisme commercial de la FNAU).

La matinée s’est poursuivie par trois interventions de partenaires nationaux des territoires : CCI France, l’INSEE, et PROCOS. Chacun a pu présenter son approche de la question du commerce, et les outils qu’il développe pour cela. CCI France a mis en avant l’outil cartographique particulièrement innovant développé par la CCI Rouen Normandie, qui sert de support aux démarches d’observation co-construites avec les collectivités partenaires. L’INSEE a expliqué la démarche expérimentale qu’elle mène actuellement visant à automatiser la détection et la caractérisation des pôles commerçants en milieu urbain. Enfin PROCOS a présenté les bases de données qu’ils utilisent pour les services qu’ils rendent à leurs membres. Si ses bases ne sont pas ouvertes, la fédération a néanmoins insisté sur la nécessité d’ouvrir l’observation du commerce et la construction des politiques du commerce à l’échange avec les opérateurs.

Après une matinée tour d’horizon qui a suscité de nombreuses questions et témoignages, l’après-midi fut consacré à la réflexion collective sur le meilleur moyen de créer une dynamique collective à partir des observatoires existants ou en projet, afin d’une part de faciliter la création d’observatoires territoriaux et la mise en réseau de ceux-ci. La présentation de l’avancée des travaux des trois ateliers ayant réuni une dizaine de territoires volontaires (intercommunalités, agences d’urbanisme, SCOT) a permis de valider avec les participants ce qui pourrait être un socle commun pour les observatoires du futur en réseau en terme de gouvernance partagés, objectifs et familles d’indicateurs. Le travail doit maintenant continuer pour affiner ces éléments. Les discussions ont ensuite permis de définir un dispositif expérimental sur 18 mois visant à créer le futur réseau, articulé autour d’actions comme la publication d’un ensemble de recommandations, la publication d’un socle d’indicateurs à l’échelle nationale, l’animation d’une communauté technique avec des temps nationaux et locaux ainsi qu’un guide méthodologique s’appuyant sur les réalisations des observatoires territoriaux.

 

Ludovic Grousset

Directeur en charge de la Cohésion des territoires, de la réforme territoriale, du Développement économique, de l’ESR et de la Fonction publique territoriale