Share
Numérique et innovation
Fonction Publique Territoriale

Transformation numérique : les associations d’élus interpellent la Ministre Amélie de Montchalin

08/10/2020

Les associations d’élus, dont France urbaine, s’inquiètent des modalités opérationnelles, souvent déconnectées des réalités du terrain.

Dans un courrier adressé le 8 octobre à Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, plusieurs associations d’élus dont France urbaine ont exprimé la nécessité de faire évoluer la version du plan de relance dédiée à la transformation numérique, partiellement inadaptée en l’état aux besoins des collectivités territoriales.
La feuille de route reste partagée et saluée : les principaux axes qui structurent le plan dédié à la transformation numérique des collectivités territoriales sont pertinents, avec un esprit de mutualisation qui répond aux besoins de transformation numérique dans les territoires. Néanmoins, les associations d’élus s’inquiètent des modalités opérationnelles, souvent déconnectées des réalités du terrain.

Si l’objectif est de permettre une impulsion forte pour la mise à niveau des collectivités locales en matière d’administration numérique, il est essentiel de faire évoluer le seuil d’éligibilité aux appels à projets. La copie actuelle, qui demande « un regroupement de collectivités couvrant au minimum une population d’un million d’habitants ou de trois départements », est totalement déconnectée de la réalité du terrain comme de l’évolution de la société mais également du sens de l’innovation numérique.

Une copie qui se limite par ailleurs aux outils sans prendre en compte deux axes essentiels, ceux des usages et de l’accompagnement des acteurs sur le terrain. Le courrier adressé à la ministre est accompagné d’une copie référençant un ensemble de contre-propositions, davantage adaptées aux besoins des collectivités territoriales en matière de transformation numérique.