Share
Participation citoyenne

Retour sur les Rencontres nationales de la participation citoyenne

14/03/2019

Les Rencontres nationales de la participation, organisées par le think tank Décider Ensemble, se sont tenues à Grenoble du 11 au 13 mars. En étant partenaire de cette nouvelle édition, France urbaine a rappelé la place importance de la démocratie participative dans les grandes villes et métropoles. 
 

Le spectre du Grand débat national
Le thème de l’édition 2019 « Vers un renouveau de la démocratie ? » corrobore avec l’actualité, placée sous le mouvement des Gilets Jaunes et d’une demande de démocratie directe. A cet effet, le Grand débat national initié par le président de la République a été reconnu lors des journées comme un exercice inédit et stimulant pour la participation citoyenne, dont le caractère inédit repose sur des considérations nationales. En cela, on s’écarte des dispositifs participatifs existants qui tendent habituellement à mobiliser le citoyen sur des questions très locales et spécifiques. Les spécialistes de la participation et de la société civile ont néanmoins exprimé leur réserve dans la méthode.

Un intérêt constant des français pour la politique, mais une défiance envers les politiques
Les différentes interventions ont permis d’exprimer le malaise démocratie qui touche la société française, les citoyens questionnant le modèle actuel de la démocratie représentative. La participation citoyenne a été identifiée comme l’un des recours à cette crise de défiance. 
Eric Piolle, maire de Grenoble, et Christophe Ferrari, président de la Métropole de Grenoble, ont fait part des expériences menées à Grenoble pour appuyer la participation des citoyens aux projets de territoires, notamment par le recours au droit d’interpellation citoyenne.
De nouvelles idées émergent également au niveau des institutions : le CESE devrait opérer sa mutation en tant que « Chambre de la Société civile », l’Assemblée nationale expérimente le « Parlement ouvert » et met en place des auditions publiques sur des thématiques diverses, tandis que le Sénat propose de recourir à la participation citoyenne en préconisant le droit de pétition ouvert aux citoyens. Autant de pistes à l’étude qui convergent afin d’« enrichir la démocratie représentative par la démocratie participative ». Deux modèles qui sont appelés à se compléter et à se répondre.

Les Journées Nationales de France urbaine, qui auront lieu les 28 et 29 mars prochains à Toulouse, seront l’occasion de rappeler par le biais d’un atelier consacré à la participation citoyenne et à la démocratie représentative les enjeux liés à l’émulation citoyenne.