Share
Enseignement supérieur et recherche

Quel rôle pour l'Enseignement supérieur dans le programme "Action Cœur de Ville" ? L'étude est sortie !

19/07/2019

Cette étude, publiée le 19 juillet, marque la conviction profonde des associations parties prenantes, qu’il faut intégrer les enjeux de l’enseignement supérieur et de la recherche. 

Le réseau des collectivités ESR, constitué de l’Association des villes universitaires de France (AVUF), l’Assemblée des communautés de France (AdCF), France urbaine (FU), la Fédération nationale des agences d’urbanisme (Fnau) et Villes de France (VdF), travaille depuis plusieurs années en partenariat avec la Conférence des présidents d’université (CPU) et avec le soutien de la Banque des Territoires, sur les enjeux multiples de la présence de l’enseignement supérieur et de la recherche dans les territoires.

Le réseau avait fait le constat que l’enseignement supérieur n’avait pas été intégré dans la liste des cinq axes du programme Action Cœur de Ville (ACV), à la suite de son lancement par le Ministre de la cohésion des territoires le 27 mars 2018. Or le réseau avait clairement identifié le programme ACV comme une occasion de rappeler l’importance de l’ESR de proximité, d’insister auprès de l’État, des Régions, des métropoles et des établissements d’enseignement supérieur sur la double nécessité de soutenir le maintien et le développement de l’ESR dans les territoires pour des raisons d’efficacité de la dépense publique, de démocratisation de l’accès à l’enseignement supérieur et d’aménagement du territoire, et de renforcer les liens entre territoires et établissements d’ESR.
 
C’est la raison pour laquelle le réseau des collectivités ESR s’est emparé du sujet en rassemblant un groupe de travail entre septembre et décembre 2018, afin d’identifier parmi les 222 villes retenues pour le programme celles qui avaient déjà une activité d’ESR de quelque ordre que ce soit. Il s’agissait en effet de comprendre dans quelle mesure cette politique publique représentait déjà un enjeu dans ces territoires, mais aussi de donner à leurs élus, aux universitaires que cela concernerait, et aux responsables du programme ACV, des idées et des envies permettant d’en renforcer l’efficacité.
 
Le rapport, qui a été présenté le 2 juillet 2019 à l’occasion de la réunion du groupe de travail de l’axe 5 du programme ACV, intitulé « Fournir l’accès aux équipements, services publics, à l’offre culturelle et de loisir », quantifie l’importance de l’ESR dans les villes signataires d’ACV et démontre comment l’ESR peut-être un élément de contenu fort du contrat ACV  (à travers les cinq axes du programme : logement, développement économique, mobilité, patrimoine, services /équipements).
 
Les conclusions sont éclairantes : la quasi-totalité des villes « Action Cœur de Ville » (218 sur les 222 villes) accueille des étudiants. Ils sont dans ces villes près de 410 000 étudiants et en représentent près de 5% de la population. Au-delà de ces chiffres, le rapport met en valeur, à travers la présentation de projets portés par les collectivités, le foisonnement d’initiatives territoriales. Ces dernières montrent dans toutes ses dimensions l’importance de l’ESR dans le développement et la cohésion des territoires.

Découvrez l'étude dès maintenant !
 

Il semble que votre navigateur ne soit pas configuré pour afficher les fichiers PDF. Télécharger Adobe Acrobat ou cliquez ici pour télécharger le fichier PDF.

Cliquez ici pour télécharger le fichier PDF.