Share
Culture

Premier forum des métropoles culturelles à Toulouse

15/11/2018

Astérion s'est éveillé et a rejoint Ariane endormie sur les berges de la Garonne. Les retrouvailles du Minotaure fantastique et de l’araignée géante, voilà ce qu’étaient venues contempler près de 900 000 personnes à Toulouse entre le 1er et le 4 novembre 2018. François Delaroziere et la compagnie La Machine y ont présenté le spectacle Le Gardien du Temple, un mythe en quatre actes dans le centre-ville de Toulouse, en préambule à l’ouverture de la Halle de La Machine dans le quartier de Montaudran et dont l’inauguration a eu lieu le week-end suivant, du 9 au 11 novembre 2018.

Préambule aussi au premier forum des métropoles culturelles, co-organisé par Toulouse Métropole et France urbaine, le 5 novembre au théâtre de la cité de Toulouse, durant lequel intervenants et public ont pu débattre des métropoles culturelles de demain, de réciprocité, d’expérimentations et de participation.

De nombreux intervenants de tous horizons se sont succédés sur les tables rondes. Des élus de grandes villes, bien sûr, tels le maire de Toulouse lui-même, Jean-Luc Moudenc, et celui de Clermont-Ferrand, Olivier Bianchi, ainsi que les adjoints à la culture de Nantes, Montpellier, Metz et Perpignan. Plusieurs chercheurs, renommés dans le champ, ont eux aussi pu prendre la parole et c’est ainsi qu’Emmanuel Négrier, Philippe Teillet, Philippe Estebe et d’autres ont pu partager leurs vues sur des sujets allant de la gouvernance culturelle à la participation citoyenne dans la politique culturelle des métropoles ou encore la solidarité et l’équité territoriale dans le domaine culturel. Isabelle Chardonnier, déléguée aux territoires du ministère de la culture, et Laurent Roturier, DRAC d’Occitanie, étaient venus faire entendre la voix de Franck Riester, ministre nouvellement nommé.

Les conclusions de deux études, l’une pilotée par l’association des directeurs des affaires culturelles des grandes villes et agglomérations sur les politiques culturelles à l’heure de l’intercommunalité et des métropoles, et l’autre par France urbaine sur la généralisation de l’EAC pour 100% des enfants de France.

Conclu par Francis Grass, adjoint au maire de Toulouse, le colloque a permis de faire ressortir à quel point la métropolisation de la compétence culturelle, qui entre dans le cadre d’une production des politiques publiques en pleine évolution, permettait le retour de la politique et du projet culturel dans un domaine qui avait longtemps été cantonné à la seule gestion des grands équipements culturels. Il est d’ailleurs très parlant de constater que ce sont moins les « politiques culturelles » plutôt que les « projets culturels » qui ont été le plus évoqués, signe selon l’un des chercheurs que les collectivités sont marquées par les problèmes de financement et qu’elles tentent de mettre en ordre l’action culturelle via des projets.

Contact : David Constans-Martigny - d.constans.martigny@franceurbaine.org