Share
Sécurité

Police de sécurité du quotidien : le « Lab PSQ » est lancé

24/04/2019

Dans le cadre d’une cérémonie officielle organisée à l’Ecole Militaire le 24 avril 2019, le Ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a inauguré le « lab PSQ ».

Police, gendarmerie, élus, chercheurs,  bailleurs sociaux, près de 200 personnes étaient réunies, le 24 avril, pour le lancement officiel du Lab PSQ,  cadre d’échange et d’évaluation de la police de sécurité du quotidien.
 
Présenté  comme l’un des principaux marqueurs du quinquennat en matière de sécurité, le déploiement d’une police de sécurité du quotidien (PSQ) a suscité, dès son annonce, en 2017, de nombreuses attentes parmi l’ensemble des acteurs de la sécurité, notamment parmi les maires des grandes villes.   
 
Répondant à une des attentes fortes de France urbaine depuis le déploiement de la PSQ, ce « lab » sera multiforme et devra répondre, selon le ministre, à trois missions : ce sera d’abord un observatoire qui permettra de vérifier l’effectivité du déploiement de la démarche de sécurité quotidienne et d’en analyser les résultats. Ce sera aussi un think tank où seront développés et évalués localement et nationalement les partenariats avec les acteurs de la sécurité.  Enfin, le lab PSQ se positionnera comme un incubateur de bonnes idées et de projets d’avenir qui aura vocation à enrichir l’action des forces de sécurité intérieure grâce au regard d’universitaires et de scientifiques.
 
Le Ministre de l’Intérieur a défini la police de sécurité du quotidien comme la police du « sur mesure » qui doit mettre fin à la stratégie unique de définition et de déploiement des politiques de sécurité. Ce sera la police du « partenariat et de la confiance » qui permettra de renouer le lien avec toutes les populations (habitants, associations, bailleurs …) et de travailler en commun avec les polices municipales afin d’aboutir à un véritable continuum de sécurité.
 
Pour le Ministre, « le partenariat doit être la norme et  les élus locaux devront être «  au cœur du dispositif  et être pleinement associés, tant dans la définition des politiques locales que dans le suivi de l’effectivité de la PSQ ».  Le Lab PSQ sera avant tout une instance de suivi et d’évaluation.  
 
Laurent Nuñez a conclu en insistant sur l’importance des initiatives locales : en effet, la PSQ doit naitre des initiatives des représentants locaux de la police, de la gendarmerie et des élus. Est ainsi pointé l’adaptabilité d’un dispositif qui se déclinera donc selon les spécificités locales.
 
France urbaine, engagée, à travers les travaux de sa commission sécurité, depuis octobre 2017 sur le sujet de la PSQ (concertation initiale, partage des retours d’expérience suite aux premiers déploiements de la PSQ, évaluation du dispositif à travers une enquête réalisée auprès de ses membres), ne peut que se réjouir de cette position  – nouvelle et affichée – d’ouverture et de partenariats avec les élus locaux dans le cadre du déploiement et de l’évaluation de la police de sécurité du quotidien. En effet, la nouvelle gouvernance de la sécurité, au niveau local, ne pourra se concevoir qu’à l’aune de partenariats locaux solides et dans un esprit de confiance.

 

Pour aller plus loin sur le sujet :

Retrouvez plus d'informations sur la cérémonie sur le site du Ministère de l'Intérieur : https://bit.ly/2IImft0