Share
Numérique et innovation

Plan de Relance dédié à l’inclusion numérique : France urbaine salue la méthode et la copie

19/11/2020

Le 17 novembre 2020, Cédric O a dévoilé les détails du Plan de relance dédié à l’inclusion numérique discuté et préparé avec les associations d’élus.

Près de trois ans après le lancement à Nantes, dans le cadre de Numérique en commun[s], de la stratégie pour un numérique inclusif, et quelques mois après un premier confinement qui a plus que jamais mis en lumière l’intérêt de maîtriser les usages numériques, Cédric O, secrétaire d'Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, a dévoilé les détails du Plan de relance dédié à l’inclusion numérique, discuté et préparé avec les associations d’élus.
 
Aux côtés de Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, Cédric O a dévoilé, le 17 novembre 2020, les détails du Plan de relance consacrés à l’inclusion numérique, avec une enveloppe allouée de 250 millions d’euros. Les associations d’élus, dont France urbaine, ont été pleinement intégrées à la démarche, faisant valoir auprès du Ministre un existant déjà important dans les territoires dont le Plan de Relance et les dispositifs associés ne devaient pas ignorer. Cette expression était notamment celle de la commission « Numérique » commune à France urbaine, à l’Assemblée des Communautés de France (AdCF) et aux Interconnectés, qui s’est saisie de la copie adressée par le secrétaire d’Etat il y a quelques semaines.
 
Cédric O a ainsi rappelé, en préambule des annonces, le rôle de l’Etat : celui d’un coordinateur veillant à un maillage national des offres de médiation numérique. En étant « support », l’Etat doit appuyer les réseaux d’acteurs existants et faire progresser l’outillage, tout en promouvant la coopération territoriale. Dans cette logique, le secrétaire d’Etat a rappelé que le Plan de Relance devait constituer un électrochoc pour aller plus loin, pour passer un cap dans le développement de l’inclusion numérique dans les territoires.
 
Trois dimensions consacrent le Plan de relance dédié à l’inclusion numérique. La première propose le déploiement de 4 000 médiateurs numériques dans les territoires, qui seront recrutés, formés et embauchés par l’Etat, puis déployés dans les structures existantes et dédiées aux tâches d’inclusion numérique (collectivités, médiathèques, tiers-lieux...). Ces contrats dureront deux ou trois ans, avec l’ambition de déployer 1 000 médiateurs numériques d’ici la fin du 1er trimestre 2021. Un site de recrutement dédié, permettra aux lieux et structures dédiés à la médiation et les candidats d’être mis en relation. 
 
Les lieux et espaces qui font de la médiation seront par ailleurs soutenus afin d’être mieux outillés, avec un fléchage estimé à 40 millions d’euros. Les « aidants » (agents de collectivités, travailleurs sociaux...) disposeront par ailleurs d’un meilleur outillage et de gage de sécurité, avec la généralisation notamment de « Aidants Connect », dispositif expérimenté en l’état par 13 territoires.