Share
Sport

Organisation territoriale du sport : France urbaine auditionnée par le Sénat

26/09/2019

France urbaine, représentée par Roselyne Bienvenu, a été auditionnée mercredi 25 septembre dernier au Sénat sur les "nouveaux territoires du sport".
 

France urbaine, représentée par Roselyne Bienvenu, adjointe aux sports au maire d’Angers, première vice-présidente d’Angers Loire Métropole, référente Sport de France urbaine, a été auditionnée mercredi 25 septembre dernier au Sénat dans le cadre de la mission d’information sur « les nouveaux territoires du sport ».

En mars dernier, la mission d’information avait déjà sondé les associations d’élus dans le cadre de la nouvelle gouvernance du sport, plus précisément sur la mise en place de l’Agence nationale du sport (ANS) et la nouvelle organisation territoriale du sport.

Ce temps d’échange été l’occasion pour France urbaine de remettre aux sénateurs la contribution publiée en juillet dernier « Pour une nouvelle organisation territoriale du sport », soutenant la constitution de Conférences régionales du sport mobilisant l’ensemble des acteurs sportifs locaux, sans qu’un chef de filât ne soit constitué pour autant. En écho à la contribution, Roselyne Bienvenu a fait part du nécessaire concours de l’Etat dans le développement territorial du sport : les services déconcentrés de l’Etat doivent en effet œuvrer aux côtés des collectivités territoriales afin que le sport puisse être appréhendé en lien avec les enjeux de santé, d’éducation, de développement durable, de cohésion sociale.

Outre l’installation des Conférences régionales du sport, France urbaine plaide également pour que soient mises en place des Conférences des financeurs, mobilisant l’ensemble des entités qui soutiennent financièrement le sport dans les territoires. Contribuant à 85% du financement du sport, les collectivités territoriales disposeront d’une place de choix dans ces instances, que les élus urbains souhaitent agiles dans leur structuration. Ce modèle doit ainsi permettre la libre installation de conférences de financeurs dédiées, à l’instar d’une Conférence des villes qui permettra de mobiliser l’ensemble des villes, agglomérations et métropoles sur le périmètre régional afférent. En ce sens, France urbaine soutient au nom de la différenciation et de l’expérimentation une libre adaptation des Conférences des financeurs aux particularités et spécificités des territoires, et entend surseoir à la mise en place d’un modèle unique.

France urbaine sera ces prochains mois vigilante dans la structuration territoriale du sport, qui doit disposer d’une autonomie de décision suffisante. Cette logique répond à la nécessaire territorialisation des politiques sportives, en mesure de répondre aux besoins des territoires et préoccupations des citoyens.