Share
Solidarités

Lutte contre la pauvreté : la Métropole du Grand Lyon lance son plan d'action

03/08/2019

Le 1er juillet 2019, la Métropole du Grand Lyon a signé avec Olivier Noblecourt, délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté, David Kimelfeld, président de la Métropole du Grand Lyon et le préfet Emmanuel Aubry l’engagement de la métropole dans la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté. En 3 ans, 11 actions permettront d’agir concrètement sur 4 thèmes majeurs : la jeunesse, les services sociaux, la santé et l’insertion.


Accompagner les jeunes

Pour venir en aide aux mineur⋅es en difficulté, le plan agit sur 3 leviers :

  • la scolarité, en luttant contre l’abandon de l’école aux côtés de l’Éducation nationale ;
  • le travail, en développant des parcours de formation adaptés et en favorisant la mixité ;
  • le logement, en renforçant la démarche « logement d’abord », qui propose des solutions d’hébergement aux jeunes dans la rue.

La Métropole s’engage à accompagner les jeunes issu⋅es de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE). Elles⋅ils seront mieux orienté⋅es dès leurs 16 ans et jusqu’après leur majorité, moment clé où l’on peut parfois se retrouver seul⋅e et désorienté⋅e face au marché du travail. Ces jeunes seront notamment suivi⋅es par des travailleurs sociaux, en lien avec Pôle Emploi, la Direccte et les Missions Locales.

D’ici à 2021, 11 territoires métropolitains accompagneront plus de 480 jeunes vers l’autonomie.
 


Multiplier les services sociaux pour les plus démuni⋅es

Cela commence par un plus grand nombre de centres sociaux et d’associations locales, et par l’expérimentation de nouvelles formes d’accueil social (tiers-lieux, accueils sans rendez-vous, Bus Info Santé et Social…). Le plan d’action prévoit également la mise en place de « maraudes ». Des éducateurs⋅trices spécialisé⋅es iront à la rencontre des personnes vivant dans la rue pour leur proposer un hébergement d’urgence. Les engagements de la Métropole : mettre à disposition 120 logements pour des situations de grande difficulté et mettre à l’abri 100 % des femmes avec enfants à leur sortie de maternité.
 

Faciliter l’accès aux soins

Côté santé, plusieurs actions seront mises en place :

  • renforcement des visites à domicile pour les femmes enceintes et les jeunes mamans ;
  • alliance de soins et d’accompagnement éducatif pour les mineur⋅es ayant des problématiques de santé mentale ;
  • création d’un lieu de vie avec du personnel soignant pour les seniors et les personnes en situation de handicap.

Cela passe notamment par le soutien à la formation des professionnel⋅les de la santé ou de la petite enfance.
 

Développer l’insertion professionnelle et sociale

La Métropole veut renforcer les passerelles avec les entreprises pour favoriser le retour à l’emploi, en priorité pour les bénéficiaires du RSA. L’agglomération s’engage ainsi à accompagner 50 personnes sur leur prise de poste et à permettre à 150 chercheurs⋅euses d’emploi de s’orienter grâce à la « plateforme compétences ». Sur le volet social, l’enjeu est d’impliquer les jeunes dans des projets artistiques pour faciliter les rencontres et la coopération. Sur 3 ans, près de 45 projets et chantiers culturels à destination des jeunes précaires seront soutenus par la Métropole.