Share
Mobilités

Loi d’orientation des mobilités : France urbaine est pleinement actrice

25/04/2019

Mardi 23 avril 2019, France urbaine a reçu les opérateurs de trottinettes en libre-service, dans le cadre du projet de loi d’orientation des mobilités.

DOTT, PONY, COUP, JUMP, BOLT, BIRD, CityScoot, Communauto, Modulauto, Citiz, Klaxit … L’univers des mobilités a changé en quelques années seulement, alors même que Vélov à Lyon, Vélib à Paris ou BlaBla Car étaient déjà des concepts révolutionnaires. France urbaine a reçu, à leur demande, tous ces acteurs nouveaux.

Ces opérateurs de trottinettes, de scooters électriques, de vélo en libre-service ou de véhicules en autopartage ont tous au moins un point commun : Ils proposent une alternative en libre accès à la seule voiture individuelle.

En effet, plutôt que la culpabilisation des usagers, le plus souvent faute d’autre choix que l’automobile, nous demandons que la loi confirme la pleine responsabilité des acteurs locaux.

A cet égard, France urbaine souhaite, en échangeant avec tous ces opérateurs, mieux comprendre ces nouveaux usages et leurs acteurs mais également leur rappeler la nécessité du respect des autres utilisateurs, notamment des piétons, et la nécessaire prise en compte des spécificités des territoires.

La loi d’organisation des mobilités ne doit pas devenir un nouvel outil de contrainte, de normes qui seront inopérantes aussitôt qu’elles seront édictées. Elle doit au contraire donner la possibilité aux territoires de développer ces nouveaux usages, en complément des transports collectifs que nous savons gérer depuis des décennies.