Share
Mobilités

Loi d'orientation des mobilités, une nouvelle rencontre avec Elisabeth Borne

17/01/2019
France urbaine a participé à une réunion d’échanges sur le projet de loi d'orientation des mobilités entre Elisabeth Borne, Ministre chargée des Transports et les associations d'élus, le 9 janvier dernier. Yann Mongaburu, vice-président de la Métropole de Grenoble et adjoint au maire de la ville de Grenoble représenté l'association à cette occasion.

Le débat parlementaire sur la loi d'orientation des mobilités (LOM) s’engagera au Sénat fin mars. Ce report est dû à la prise en compte des engagements que le Gouvernement a pris en réponse au mouvement « des gilets jaunes ».
France urbaine, au côté des autres associations d’élus, regrette qu’une bonne partie des ambitions de ce projet de loi, auquel nous avons été associés à la préparation depuis plus d'un an, ait été aussi fortement réduite au cours de l’été lors d’arbitrages interministériels.
Parmi ces reculs, notre insatisfaction porte sur la disparition des articles concernant le rôle social des mobilités, la remise en cause d’une volonté d’organisation décentralisée cohérente ou d’une gestion des zones à faible émission ne manifestant pas la nécessaire confiance aux territoires.
C’est à ce titre que France urbaine propose, par voie d’amendements ou de demandes auprès du gouvernement, que la loi retrouve au parlement son ambition originelle, et notamment la prise en compte de la forte responsabilité des territoires décentralisés dans le domaine des mobilités.