Share
Numérique et innovation

L'innovation publique territoriale à l'honneur lors du séminaire organisé par la DINSIC

05/06/2019

Un premier séminaire "Start-up d'Etat et de Territoires" consacré à l'innovation publique territoriale a eu lieu mercredi 5 juin à l’Assemblée nationale. 

Organisé par le réseau d’incubateurs de Startups d’État et de Territoires beta.gouv.fr (DINSIC), en partenariat avec le programme de développement concerté de l’administration numérique territoriale (DCANT) auquel France urbaine est partie prenante, ce séminaire a permis de faire connaître les différentes méthodes et approches expérimentées au sein de l’administration publique.

Les territoires comme porteurs des initiatives
 
La mise en place de Start-up d'Etat et de Territoires consacre l’innovation publique en focalisant la démarche sur l’expérience utilisateur et les dysfonctionnements rencontrés par les usagers. Elle permet aux agents, dans un temps imparti et souvent restreint, de se configurer en mode « projet » et de réfléchir aux évolutions que la transition numérique peut permettre en matière de politiques publiques. En ce sens, la participation des agents à l’amélioration des politiques publiques, l’ « intrapreneuriat »* que constitue le modèle de la Start-up d’Etat ou de Territoires et le recours à une réflexion décloisonnée constituent une véritable révolution culturelle et managériale. Cet aspect a été rappelé par Cédric O, secrétaire d’Etat au numérique, qui a plaidé pour que les initiatives qui essaiment dans les territoires soient portées à connaissance et soutenues par les élus.
 
Afin d’accompagner et appuyer les collectivités territoriales volontaires pour constituer une Start-Up dédiée, l’Etat a mis en place beta.gouv.fr, programme de pré-incubation qui permet depuis 2013 l’incubation de Start up pour développer des produits numériques centrés sur les usagers. Parmi les plus grandes réussites figurent data.gouv.fr ou encore mes-aides.gouv.fr.

Des collectivités innovantes qui donnent le la

En ce sens, le séminaire a permis de dévoiler certaines illustrations notoires de collectivités qui ont pris part à cette démarche, à l’image de la Communauté d’agglomération Pau Béarn Pyrénées. Plusieurs agents de la collectivité, mobilisés à échéance régulière pendant trois mois, ont façonné la mise en place de services publics numériques en partant des besoins locaux. Parmi les projets menés :

  • la constitution d’une plateforme pour lutter contre la solitude
  • la mise à disposition d’une cartographie des offres culturelles proposées aux jeunes sur l’ensemble du territoire palois
  • l’instauration d’un projet de compostage collectif à l’échelle des quartiers pour lutter contre le surplus des déchets.

 
Toutes collectivités territoriales confondues, la mise en place de projets d’innovations locales en lien avec la transition numérique portés par les agents façonne une nouvelle conception de la gouvernance locale, co-construite et décloisonnée. La mobilisation, encore naissante, doit permettre l’engagement de financements plus conséquent, qui sera conditionné par la réussite des projets, la démonstration par la preuve. La communication et le « passage à l’échelle » des projets seront également des critères importants pour permettre le foisonnement de Start up de Territoires, portés vers les besoins locaux et le service aux usagers.

* L'intrapreneuriat permet aux salariés d'une entreprise de mener un projet innovant de bout en bout en leur sein tout en gardant leur statut.