Share
Numérique et innovation

L’inclusion numérique à l’actualité de la dernière commission Numérique & Innovation France urbaine/AdCF/Les Interconnectés

04/04/2019

La commission Numérique & Innovation, commune à France urbaine, l’AdCF et les Interconnectés, s’est tenue mardi 2 avril 2019. Co-présidée par Karine Dognin-Sauze, vice-présidente de la Métropole de Lyon déléguée à l’innovation, à la métropole intelligente et au développement numérique, Franckie Trichet, adjoint au maire de Nantes et conseiller métropolitain de Nantes Métropole en charge de l’innovation et du numérique, et Bertrand Serp, vice-président de Toulouse Métropole en charge de l’Economie numérique et robotique et adjoint Innovation et numérique au maire de Toulouse, la commission est revenue sur l’actualité du numérique inclusif, vaste enjeu pour résorber la fracture numérique.
 

Dominique David, députée de Gironde, et Oriane Ledroit, directrice de la mission Société Numérique, sont intervenues afin de rappeler les grandes lignes de la stratégie d’inclusion numérique, par ailleurs entrée dans sa phase opérationnelle. En la matière, l’identification des « aidants » figure parmi les grands axes prioritaires, plusieurs structures à l’instar des Maisons de service au public (MSAP) ou encore d’Emmaüs connect étant identifiées pour accompagner et orienter les publics cibles, tandis que la mission Société Numérique déploie des outils d’aide à la mise en œuvre de l’inclusion numérique (mise en place d’une stratégie locale d’inclusion numérique, cartographie des lieux et services de la médiation numérique des territoires, projet Aidant Connect permettant aux aidants de réaliser les démarches administratives en ligne à la place de la personne aidée, etc.).
 
Afin d’illustrer les différentes stratégies territoriales d’inclusion numérique (strates intercommunales, départementales et régionales), des collectivités « pilotes » ont été identifiées afin d’expérimenter les mises en coopération et mises en œuvre, à l’instar du SICOVAL, communauté d’agglomération du Sud-est Toulousain. Son président, Jacques Oberti, est intervenu dans le cadre de la commission afin d’établir un tout premier retour d’expérience, arguant que les pistes et les solutions identifiées au sein de son territoire ne sauraient être a fortioti déclinables dans d’autres territoires. Arguant la nécessité de partir des besoins et des usages, il a rappelé que l’action numérique relève avant tout de l’action sociale. Sans qu’une strate territoriale n’ait été identifiée pour mener les politiques d’inclusion numérique, le président du Sicoval a motivé l’importance de pouvoir disposer d’une cartographie exhaustive des usages, des usagers et des partenaires. Synergies et mobilisations de l’ensemble des acteurs sont les conditions d’une gouvernance optimale d’inclusion numérique.
 
En seconde partie, Marc Laget, expert aménagement et développement numérique des territoires au CGET, a restitué les axes clés du rapport consacré aux impacts des projets numériques sur le développement des territoires. Le pré-rapport est consultable ici.
 
Une rencontre a été organisée l’après-midi entre les membres de la commission et les équipes du programme DCANT (Développement concerté de l’administration numérique territorial), ce afin de présenter des start-up d’Etat focalisés sur des thématiques d’environnement, de mobilité, d’aménagement, etc.