Share
Education et petite enfance
Finances et Fiscalité

Les coûts locaux de l’éducation : le travail d’étude est engagé

11/12/2019

L’Observatoire des finances et de la gestion publique locale (OFGL) vient de publier un travail d’étude sur « les coûts locaux de l’éducation, enseignement et périscolaire ».

L’Observatoire des finances et de la gestion publique locale (OFGL) a engagé un travail d’étude sur « les coûts locaux de l’éducation, enseignement et périscolaire ». Les résultats de cette publication sont très importants pour France urbaine, car ils permettent d’identifier l’évolution de ces dépenses locales.

Les élus de France urbaine soutiennent financièrement depuis plusieurs années l’éducation prioritaire avec le dédoublement de classes de CP et de CE1 et supportent les impacts budgétaires des évolutions de la semaine scolaire ou ceux du financement des écoles privées sous contrat, et bientôt des maternelles du fait de la loi « Ecole de la confiance ».
L’engagement public des communes et, parfois, des intercommunalités, va bien au-delà de la seule mise à disposition des bâtiments scolaires.

En effet, il s’agit de ne pas oublier la restauration municipale et la volonté de nombreuses collectivités d’une politique tarifaire non discriminante mais également le temps d’accueil du matin, du midi et du soir, l’animation des enfants en centre de loisirs ou leurs vacances en centres de vacances ni la mise à disposition de personnels municipaux, notamment des agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM).

France urbaine est également particulièrement attentive à ce que des dépenses obligatoires des communes, telles que l’entretien courant des bâtiments, la sécurité des accès et notamment des traversées piétonnes des enfants, les transports scolaires mais également l’équipement informatique, son financement et son fonctionnement, l’inscription scolaire par les familles ou le contrôle du respect de l’obligation de la scolarité ne soient pas ignorés.

Afin que tous ces efforts financiers, légitimes à aux yeux des élus des territoires urbains, soient bien pris en compte, il a été convenu, au-delà du travail remarquable qui a été fourni dès cette année et dont l’association se félicite, d’accompagner l’Observatoire afin d’aller encore plus loin et de disposer d’éléments encore plus précis. Ces données seront précieuses pour les territoires urbains ; la contribution à leur recensement est de fait capitale.

Il est également indispensable que l’effort financier des collectivités pour l’éducation et la petite enfance soit mieux perçu par les Français. Cela constitue en effet le plus souvent une part très importante des budgets des collectivités membres de France urbaine et leurs habitants ignorent souvent cet effort local dédié à l’éducation qui est pour France urbaine et chacun de ses membres une priorité absolue.
 

Il semble que votre navigateur ne soit pas configuré pour afficher les fichiers PDF. Télécharger Adobe Acrobat ou cliquez ici pour télécharger le fichier PDF.

Cliquez ici pour télécharger le fichier PDF.