Share
Alliance des territoires

Le président Jean-Luc Moudenc s'est entretenu avec Sibeth Ndiaye

14/11/2019

Le président de France urbaine Jean-Luc Moudenc s'est entretenu le 13 novembre 2019 avec la porte-parole du Gouvernement, Sibeth Ndiaye.

Le président de France urbaine, Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole a été reçu le 13 novembre par la Secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre et porte-parole du Gouvernement, Sibeth Ndiaye.

Cet entretien a permis tout d'abord à Jean-Luc Moudenc de présenter France urbaine,tant les missions que les valeurs de l'association. 
 

Dialogue, responsabilité, autonomie : les valeurs de France urbaine au coeur des échanges

Le président a d'abord rappelé que l’état esprit insufflé à Arras lors des premières Journées Nationales de France urbaine en mars 2017, celui de l’indispensable « Alliance des territoires », est celui qui continue à animer France urbaine. Le document fondateur qu’est le « Manifeste d’Arras », élaboré à l’occasion de ces premières Journées,  est construit autour de trois concepts qui guident l’action de l’association : autonomie, responsabilité et dialogue. Il présente aussi 30 propositions concrètes pour arrêter et décliner les principes et les objectifs d’une République des territoires, dans laquelle le monde urbain joue un rôle essentiel. Depuis 2017, France urbaine a poursuivi ce travail via le Pacte de Dijon et sa contribution au Grand Débat National.

France urbaine a en effet toujours privilégié l’attitude du dialogue : entre ses membres au sein des différentes commissions, groupes de travail et groupes projet, avec le gouvernement et les parlementaires pour chacun des projets de loi qui concerne nos territoires, et avec les différents partenaires de l’association. "Ce dialogue est abordé en responsabilité : pas de critique sans proposition alternative concrète ! C’est ce qui est une exigence et ce qui façonne la crédibilité de France urbaine" a indiqué Jean-Luc Moudenc.

"Ce dialogue est abordé en responsabilité : pas de critique sans proposition alternative concrète ! C’est ce qui est une exigence et ce qui façonne la crédibilité de France urbaine". Jean-Luc Moudenc, président de France urbaine

Elle entend développer les solidarités au sein même de chaque territoire, entre le "monde urbain", le monde "péri-urbain" et le "monde rural". Elle défend une autonomie d’action et de décision des collectivités territoriales, condition essentielle pour que ces dernières puissent assumer pleinement leurs responsabilités dans la définition et la mise en œuvre des politiques publiques.
 

"Plus que jamais, l’association est un acteur majeur de la décentralisation pour une République des territoires". Jean-Luc Moudenc

La consigne pour recyclage, un sujet irritant

L'entretien s'est ensuite axé sur l'actualité législative et notamment sur le projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage alimentaire et à l'économie circulaire. 
Jean-Luc Moudenc a précisé à Sibeth N'Diaye les priorités de l’association : prévenir et réduire la production de déchets en actionnant différents leviers tels que le soutien de la filière du réemploi et de la réutilisation avec les acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS), le développement du potentiel de la commande publique, et l’incitation au vrac. L’autre axe porté par France urbaine porte sur l’amélioration de la performance de collecte avec une véritable prise en charge de la problématique du hors foyer, de celle des déchets du BTP, et de l’accompagnement à la généralisation de l’extension des consignes de tri.

Le président de France urbaine a rappelé que les élus ne « rejetent pas l’innovation » et qu’ils sont « prêts à travailler en concertation » … dénonçant ainsi à demi-mots l’urgence dans laquelle se font les travaux actuels sur la consigne, en l’absence d’une véritable concertation préalable.

Lors de cet entretien cordial et direct, la porte-parole du Gouvernement, très à l'écoute et informée, a indiqué "prendre note" de l'ensemble des sujets évoqués. France urbaine, toujours fortement impliquée sur ses sujets qui lui tiennent coeur, attend désormais des actes de la part de l'éxécutif dans les mois à venir pour travailler plus étroitement, au service des territoires et des Français.