Share
Enseignement supérieur et recherche

Lancement de l’observatoire territorial de la mobilité internationale des étudiants et des chercheurs

22/11/2018

France urbaine, sollicitée au titre de ses travaux au sein de la commission nationale de la coopération décentralisée (CNCD) par le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères, a participé à l’élaboration et au lancement, lundi 19 novembre, de l’observatoire territorial de la mobilité internationale des étudiants et des chercheurs.

Fruit d’un travail mené conjointement avec Régions de France et Campus France, l’observatoire cherche à analyser le soutien apporté par les régions et les métropoles, ainsi que les grandes villes, à l’internationalisation des établissements d’enseignement supérieur, afin d’accroitre le rayonnement et l’influence de la France dans le monde.

Il cherche également à renforcer le dialogue entre les différents échelons territoriaux et l’Etat afin de trouver une plus grande efficacité de cette action dans la complémentarité des dispositifs mis en œuvre. L’observatoire a ainsi permis d’identifier les régions qui attirent le plus grand nombre d’étudiants étrangers (à savoir l’Île-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes et l’Occitanie), ainsi que les zones vers lesquelles se dirigent en priorité  les étudiants en doctorat français : l’Europe, l’Amérique du Nord et l’Asie.

Il a aussi montré que si les régions dédiaient des sommes importantes (cinq millions annuels en moyenne) à la mobilité sortante des étudiants et des chercheurs, les métropoles tendaient à valoriser les programmes d’accueil de chercheurs afin de renforcer les équipes travaillant sur les programmes de recherche identifiés comme relevant de l’intérêt métropolitain.

Rapport à télécharger ici