Share
Urbanisme et logement

L’Anah élargit sa palette d’outils en faveur des territoires

19/06/2020

L’Agence facilite l’intervention des territoires sur leur parc privé avec la mise en place de nouveaux dispositifs et confirme le dynamisme de l’ensemble de ses programmes.

L’Agence facilite l’intervention des territoires sur leur parc privé avec la mise en place de nouveaux dispositifs et confirme le dynamisme de l’ensemble de ses programmes.
Alors que la crise sanitaire a particulièrement mis en avant l’importance d’un habitat de qualité dans la capacité de résilience des territoires, le conseil d’administration de l’Anah du 17 juin a voté la création de nouveaux dispositifs innovants afin d’accélérer l’amélioration du parc de logement privé. Ainsi, l’Anah accompagnera encore davantage les territoires dans leur lutte contre la vacance par la redynamisation de leur centre-ville grâce à une offre de logements privés de qualité à un prix abordable. Par ailleurs, et malgré la période de confinement, l’Anah a maintenu son activité et constate le maintien d’une forte dynamique sur l’ensemble de ses programmes.

Innovation et mobilisation collective au service des territoires

Dans le prolongement de la loi Elan, le conseil d’administration a adopté plusieurs délibérations très attendues par les territoires pour faciliter les expérimentations et les nouveaux modes d’actions en faveur de la réhabilitation du parc privé existant dégradé en centre-ville. Ces nouveaux dispositifs permettront d’accompagner les collectivités dans l’amélioration du cadre de vie et l’attractivité de leur centre-ville. Ils sont destinés à être mis en place notamment dans les territoires.
 

  • De nouveaux dispositifs pour l’attractivité des centres anciens

Deux nouveaux dispositifs d’aide sont destinés à la rénovation d’ensembles immobiliers : la vente d’immeuble à rénover (VIR) et le dispositif d’intervention immobilière et foncière (DIIF). Les opérateurs institutionnels ou parapublics pourront ainsi acquérir un ensemble immobilier pour le rénover ou le céder après rénovation. Ils bénéficieront du soutien de l’Anah pour les aider à financer leurs opérations. Ces ensembles rénovés seront destinés à être acquis en accession sociale à la propriété ou à la location conventionnée et participent ainsi à la revitalisation des centres-villes, notamment dans le cadre des Opérations de Revitalisation des Territoires (ORT), des opérations programmées (OPAH-RU) et du programme Action Cœur de ville.
L’Anah a également adopté deux dispositifs d’aides destinés à renforcer l’attractivité des centres-villes : l’un concernant la rénovation de façade et le second permettant, pour les copropriétés, la transformation d’un local en espace collectif dédié à de nouveaux usages (local à vélo, espace de travail, etc.).
L’Anah se donne ainsi l’opportunité de répondre aux besoins des territoires en créant de nouveaux dispositifs expérimentaux  abondés par les collectivités qui souhaitent les mettre en œuvre, en accord avec les priorités de l’Agence concernant l’amélioration du parc privé de logement.
 

  • Convention de partenariat avec l’ANCT

Le conseil d’administration de l’Anah a validé la convention de partenariat avec l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT). L’Anah confirme ses engagements en faveur du programme ACV et le partage de son expertise sur les questions de l’habitat privé sur les territoires afin de lutter contre les fractures territoriales et sociales, qui constitue le point de convergence des missions portées par les deux agences.
 

  • Articulation des aides de l’Anah et celles d’Action Logement

Suite à l’adoption de Plan d’investissement volontaire (PIV) d’Action Logement, certains publics peuvent également bénéficier des aides de l’Anah pour leur projet de rénovation énergétique ou d’adaptation du logement à la perte d’autonomie. Il était donc nécessaire de clarifier l’articulation des dispositifs d’aides de l’Anah avec ceux d’Action Logement, pour davantage de lisibilité et d’efficacité pour les particuliers.

Le dynamisme des programmes se maintient malgré la crise sanitaire

Malgré la crise sanitaire, l’Anah constate un dynamisme continu sur l’ensemble de ses programmes.

Le Plan de continuité d’activité a permis d’assurer l’opérationnalité de l’Agence. Grâce à la mobilisation de tous les agents du siège et de l’ensemble du réseau, l’Anah a réussi à maintenir près de 70% d'activité en moyenne dans l’instruction et le traitement des dossiers.
Conformément au calendrier annoncé, l’instruction de la nouvelle aide MaPrimeRénov’ a commencé début avril, et la possibilité de recourir à un mandataire a été ouverte début juin. Depuis janvier 2020, 47 775 dossiers ont été déposés et les premières aides seront versées, pour les travaux terminés, dans les prochains jours. Concernant le programme Habiter Mieux, l’Anah a financé 14 453 logements depuis janvier 2020, soit une augmentation de 7% par rapport à l’an dernier.