Share
Transition énergétique
Environnement

#JNFUToulouse2019 - France urbaine, associée à l’AdCF et à l’ANPP, a signé un protocole d’alliance avec l’Ademe en faveur d’une transition écologique portée par et pour les territoires

04/04/2019

Ce protocole, qui fait suite à un protocole de même nature signé entre Régions de France et l’Ademe, participe à la stratégie de rapprochement de l’Ademe vis-à-vis des collectivités et, plus particulièrement, des deux échelons stratégiques que sont, pour les politiques publiques de transition mises en œuvre par l’Ademe, les intercommunalités et les régions.
 

Son originalité réside dans sa dimension quadripartite et dans l’approche de coopération interterritoriale qu’il promeut pour les politiques de transition écologique. En effet, la transition écologique et énergétique transcende les limites administratives des collectivités : ainsi les associations signataires et l’ADEME souhaitent, à travers ce protocole, renforcer l’intégration de la transition écologique et énergétique dans les dynamiques territoriales à travers les orientations suivantes :

  • Optimiser la gouvernance locale et la reconnaissance liées à la transition écologique et énergétique, par exemple, à travers le développement d’instances de dialogue aux différentes échelles locales, des diagnostics partagés afin de dégager une vision prospective et les engager dans une stratégie globale de transition écologique et énergétique ;
  • Consolider les complémentarités en matière de transition écologique et énergétique : développement de circuits courts, de productions locales d’énergies renouvelables, de solutions de mobilité, etc ;
  • Soutenir des trajectoires de transition écologique et énergétique territoriales solidaires et inclusives : dans une logique de solidarité entre collectivités, développer la mise à disposition d’ingénierie au profit des territoires ruraux, le conseil en énergie partagé, etc.

Ce protocole, conclu pour une durée de trois ans renouvelable, a également pour objet de renforcer les relations entre les trois têtes de réseaux ainsi que leurs adhérents et l’ADEME à travers des échanges réguliers, un partage d’informations, des enquêtes, un accès facilité aux données de l’Ademe, etc.

Il est également prévu de valoriser les travaux réalisés dans le cadre de ce protocole, à travers notamment une publication annuelle relative à l’état d’avancement de la transition écologique et énergétique dans les territoires.
 
Des priorités seront définies chaque année lors d’une réunion de bilan. D’ores et déjà des premiers sujets ont été identifiés :

  • La promotion et le déploiement du nouveau label « Economie circulaire » et la poursuite de la dynamique Cit’ergie dans les territoires
  • La diffusion et la généralisation des stratégies d’adaptation au changement climatique
  • Le développement des nouveaux modèles de finance verte auprès des collectivités
  • L’expérimentation sur des territoires pilotes du service public de l’efficacité énergétique de l’habitat (SPEEH)