Initiatives villes et agglos

« Je suis Deborah Villette et je travaille au secrétariat général de la ville et de la métropole de Nantes.

Nous pilotons une démarche d'innovation interne, laquelle intègre notamment une expérimentation « vis ma vie » à l’attention des agents.

Depuis quelques jours à Paris, dans le quartier d’Alésia (14ème arrondissement), on peut voir une étrange installation. Est-ce une œuvre d’art, une nouvelle colonne Morris, un aquarium de rue ? Rien de tout cela, c’est un modèle de mobilier urbain d’un nouveau genre, fruit d’un partenariat entre Suez Environnement et la société Fermentalg : un capteur de CO2 purificateur d’air.

Afin de moderniser le réseau de transport en commun et de le rendre toujours plus performant, la communauté urbaine Saint-Étienne Métropole a investi dans 16 rames de tramway de nouvelle génération.

Selon les statistiques, 5 % de la population française ne disposerait pas d'une mutuelle d’assurance santé complémentaire. Rapporté à la population de Besançon, un tel chiffre concerne 6 000 personnes.

Partant de ce constat, le Centre communal d'action sociale (CCAS) bisontin a décidé d'agir et de prendre l’initiative : les habitants ne bénéficiant pas d'une assurance complémentaire santé pourront se diriger vers le CCAS lequel, après une évaluation de leurs besoins, les redirigera, soit vers ses propres services, soit vers une association intermédiaire : « ACTIOM ». Le principe étant d'utiliser celle-ci pour assurer un lien direct entre les “demandeurs“ de mutuelle et les organismes pouvant leur proposer une complémentaire santé.

La communauté urbaine Caen-la-Mer a pris l’initiative de mettre en place, à titre expérimental, un service d’accompagnement individuel des agents en arrêt maladie et en attente de reclassement professionnel. L’idée clé : profiter de leur arrêt pour aider ces derniers à redéfinir un projet professionnel et à se former.

Mettre à profit l’interruption forcée

Anticiper le retour à l’emploi pour des agents en arrêt de longue durée, faire en sorte qu’ils puissent mettre à profit cette interruption pour construire, avec des spécialistes des ressources humaines, un nouveau projet professionnel et leur donner la possibilité d’être formés puis de rechercher un nouvel emploi, un nouveau métier : tels sont les enjeux du nouveau dispositif appelé « Mobilisation pendant l’arrêt de travail » (MOPAT).