Initiatives villes et agglos

Le Réseau international des villes Michelin a été initié en 2014 sous l'impulsion d'Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand et président de Clermont Auvergne Métropole. L'objectif est de rassembler les acteurs publics et privés d'une cinquantaine de villes à travers le monde pour échanger sur leurs pratiques, créer des passerelles et des collaborations, penser la ville de demain… De Waterville (Canada, 2 000 habitants) à Shanghai (Chine, 25 millions d'habitants), en passant par Braga, Clermont-Ferrand ou Montréal, le point commun de ces villes est d'accueillir sur leur territoire un centre de production ou de recherche de la Manufacture Michelin, ou d'en être un partenaire privilégié.

Marquage routier en 3D et peinture ultra réfléchissante sur la voirie… A Reims, on innove pour améliorer la sécurité routière, en particulier aux abords des écoles.

Dans le cadre de sa politique de valorisation des arts du feu, la ville de Limoges s’est portée candidate, en juin dernier, au réseau international des Villes créatives de l’Unesco. Mardi 31 octobre 2017, elle a officiellement décroché ce prestigieux label. Jusqu’à présent, seules trois villes en France s’étaient vu décerner ce précieux sésame. La reconnaissance apportée par cette désignation distingue non seulement l’excellence de l’écosystème local, mais également la pertinence et l’ambition du programme de valorisation proposé par la ville.

Rennes Métropole et cinq gestionnaires de réseaux, ENEDIS, GRDF, Syndicat Départemental d'Energie 35, Collectivité Eau du Bassin Rennais et Rennes Métropole Télécom, ont signé une convention officialisant le "Référentiel métropolitain topographie et réseaux"(RMTR).

Ce référentiel répond à un objectif de mutualisation des coûts d'acquisition et de gestion d'un fonds de données de grande précision nécessaire à tous gestionnaires de réseaux. Celui-ci va permettre de localiser parfaitement leurs ouvrages afin de garantir la sécurité des agents intervenant lors de travaux à proximité des réseaux.

Un groupement de sociétés, composé de Bouygues Énergies & services, Citelum (Groupe EDF), Suez et Capgemini, s’est vu attribuer la réalisation et la gestion d’un poste de pilotage connecté de l’espace public à l’échelle métropolitaine de Dijon, soit 24 communes. Les six postes de contrôle actuel (PC Sécurité, PC Police municipale, Centre de supervision urbaine, PC Circulation, Allo Mairie et PC Neige) seront remplacés par un poste de pilotage unique.

… un contrat innovant qui génère des économies