Initiatives villes et agglos

Au printemps 2016, des communes de la Métropole d’Orléans et du Loiret étaient confrontées à des inondations majeures impactant fortement la circulation et obligeant de nombreux habitants à quitter leur logement. À la suite de cet épisode, qui a mobilisé les services de l’Etat et des collectivités, l’organisation mise en place pour gérer la crise sur le territoire communautaire a été analysée par le Centre européen de prévention du risque d’inondation (cepri), le ministère de l’Intérieur et le ministère de l’Environnement. Il en résulte des préconisations comme l’élaboration d’un plan de sauvegarde comprenant les compétences d’Orléans Métropole et, pour la ville d’Orléans, la création d’une réserve communale de sécurité civile. Celle-ci aura pour mission d'aider la population, les agents municipaux et les services de secours, en cas de catastrophes et de situations d’urgence. L’appel est lancé avec l’objectif de recruter une cinquantaine de volontaires d’ici septembre.

Cette réserve, encadrée par la loi de modernisation de la sécurité civile du 13 août 2004, permet aux volontaires de rejoindre la réserve communale de sécurité civile grâce à un formulaire en ligne. Elle est accessible aux personnes majeures, qui jouissent de leurs droits civiques et qui ne font pas partie du personnel communal ou communautaire, mobilisé, lui, dans le cadre du plan de continuité d’activité et sur les missions de secours.

La ville de Limoges, sous l’impulsion de son maire Emile Roger Lombertie, s’est engagée dans une démarche de Ville santé citoyenne. A ce titre, elle mène plusieurs expériences et s’est engagée dans une expérimentation de crèche « sans perturbateurs endocriniens (PE) ». Le projet de crèche municipale « sans perturbateurs endocriniens», est soutenu par l’Agence Régionale de la Santé qui participe financièrement au projet.

Les Journées hydrogène se sont tenues à Nantes, les 20 et 21 juin 2017, ce fut l'occasion de présenter la navette fluviale baptisée «Jules-Verne 2» tirant son énergie de piles à combustible.

Depuis maintenant plusieurs années, l’Eurométropole de Strasbourg s’est engagée en faveur de la transition énergétique déployant plusieurs solutions d’énergies alternatives. Sur le site de l’ancienne raffinerie de Reichstett, un premier puits test va être creusé entre les mois de juin et d'octobre 2017 à l'aide d'un outil de forage déjà installé pour aller chercher à plus de 4 km de profondeur de l’eau chaude qui sera ensuite reconvertie en énergie.

« Je suis Deborah Villette et je travaille au secrétariat général de la ville et de la métropole de Nantes.

Nous pilotons une démarche d'innovation interne, laquelle intègre notamment une expérimentation « vis ma vie » à l’attention des agents.