Share
Stratégies alimentaires territoriales
Transition écologique
Santé

ImPACtons ! : le calendrier du débat public sur l’agriculture française évolue face à la crise sanitaire

19/03/2020

Donnez votre avis en participant aux ateliers organisés sur les territoires !

Vous vous interrogez sur la qualité ou le prix de ce que vous mangez ? Sur la protection de l’environnement ? Sur le quotidien des agriculteurs ? Un débat public est organisé sur ce sujet, intitulé ImPACtons !, dans le cadre de la préparation de la future politique agricole commune (PAC) de l’Union européenne.
 
Modèles alimentaires, métiers de l’agriculture, coûts, paysages, environnement, aménagement du territoire…Tous ces sujets qui concernent l’ensemble des français pourront être débattus.
 
Qui organise ce débat ?
 
Ce débat inédit, national et indépendant est organisé par la Commission nationale du débat public (CNDP). Le rôle de la CNDP est de faire respecter et d’assurer la correcte mise en place des procédures de démocraties participative prévues par la loi ou promues de manière volontaire par les pouvoirs publics. Ces procédures servent à faire exprimer les citoyens sur les projets et les politiques publiques à fort impact socio-économique et environnemental et à permettre aux décideurs d’être éclairés par les contributions et par l’expression du grand public.
 
Le COVID-19 bouscule le calendrier et les modalités
 
Afin de respecter les mesures de précaution prises par les autorités au regard de l’épidémie de Covid-19, la Commission du débat public ImPACtons ! a décidé d’adapter les modalités et le calendrier du débat, qui s’organisera dans toute la France métropolitaine et outre-mer.
Ainsi :

  • La priorisation des objectifs de la PAC est prolongée jusqu’au 29 mars sur la plateforme en ligne ;
  • L’Assemblée citoyenne sur l’agriculture (ACA), initialement prévue du 27 au 29 mars, aura lieu du 5 au 7 juin 2020 ;
  • Les débats publics dans les territoires démarreront à partir du 15 avril 2020 : dates et lieux à retrouver ici

Le débat en un clic, quant à lui, se poursuit jusqu’au 7 juin sur la plateforme en ligne. Tout comme les «débats maison» que chacun peut organiser en téléchargeant le kit mis à disposition.
Un débat public… et après ?
Un compte-rendu intégrant toutes les contributions qui sont issues du débat public sera remis au ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation. Le gouvernement communiquera par la suite ce qu’il décide de retenir des avis des citoyens et la manière dont ces derniers seront mis en œuvre.