Share
Europe et international
Tourisme

France urbaine renforce ses liens avec les collectivités marocaines

30/10/2019

Séminaire sur le tourisme durable, visite d’une délégation conduite par André Rossinot, retour sur une semaine marquée par le renforcement des relations franco-marocaines.

Un séminaire sur le "Tourisme durable et solidaire au service des populations" 

Organisé grâce au soutien du fonds conjoint d’appui à la coopération décentralisée franco-marocaine, le séminaire de travail consacré au tourisme durable et solidaire a permis de réunir à Tanger, les 24 et 25 octobre, une centaine de représentants d’institutions et de collectivités françaises et marocaines.

Avec près de 70 partenariats diversement actifs, la coopération décentralisée franco-marocaine, l’une des plus dynamiques, s’inscrit dans une longue tradition d’amitié entre la France et le Maroc. Si les collectivités françaises et marocaines interviennent sur une multitude de domaines, le tourisme durable constitue une priorité de travail fortement soutenue par les autorités des deux pays.

Par son ampleur, sa contribution au commerce international, sa croissance rapide et ses incidences sur une multitude de secteurs, le tourisme constitue un moteur essentiel de la croissance mondiale. Après avoir connu une croissance de 173 % entre 1990 et 2015, le secteur touristique a représenté, en 2017, 10,4% du PIB mondial et 313 millions d'emplois à travers le monde, soit 9,9% des emplois. Ces chiffres exceptionnels ne peuvent cependant occulter certains revers. Les méfaits sociaux, culturels et environnementaux, désormais identifiés, peuvent conduire à un rejet et des dégâts irréversibles. Cela contraint le secteur à se placer dans une position de responsabilité mondiale face à des défis allant du changement climatique à l'inclusion sociale.
 
Le tourisme, peut, et se doit de contribuer au développement durable dans ses trois dimensions –économique, sociale et environnementale, tout en faisant en sorte, non seulement de stimuler la croissance, mais également, d’améliorer la qualité de vie des populations, ce qui constitue une préoccupation majeure pour les collectivités marocaines et françaises.

Une vingtaine de partenariats ont fait du tourisme un axe stratégique de leur relation, donnant lieu à des projets riches et variés. C’est dans ce contexte que la DGCL du ministère marocain de l’Intérieur et la Délégation pour l’action extérieure des collectivités territoriales du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères, pilotes des divers dispositifs d’appui à la coopération décentralisée franco-marocaine qui se sont succédé depuis 2005, ont souhaité organiser, avec l’appui de Cités-Unies France, cette rencontre sur le «Tourisme durable et solidaire au service des populations ».

Cette rencontre a poursuivi plusieurs objectifs :
 

  • Renforcer les synergies entre tous ces acteurs (opérateurs économiques et touristiques, culturels, habitants, société civile, institutions, etc.)
  • Améliorer la connaissance mutuelle dans un secteur en pleine croissance en identifiant les principaux acteurs du tourisme durable au Maroc et en France
  • Valoriser les projets passés comme source d’inspiration et de bonnes pratiques

 

La table ronde consacrée à l’identification et au développement de nouveaux produits touristiques, a été l’occasion pour le maire de Tours, Christophe Bouchet, président de la Commission « Tourisme » de France urbaine (voir photo ci-contre), de témoigner d’expériences et de pratiques locales d’hébergements alternatifs de qualité, originaux et répondant aux objectifs d’un tourisme durable pour tous en zone urbaine et rurale.

Auberge de Jeunesse nouvelle génération prochainement inaugurée en plein cœur de ville à Tours, création d’un site « cabanes dans les arbres », itinéraire de la Loire à vélo avec des hébergements adaptés aux cyclistes, le maire de Tours a pu partager un certain nombre d’initiatives qui ont suscité un fort intérêt de la part des acteurs présents.
 

Une délégation conduite par le secrétaire général de France urbaine reçue à Agadir
 
Invité par le campus Universiapolis d’Agadir pour recevoir le titre de Docteur Honoris Causa à l’occasion d’une remise de diplôme conjointe entre le Président de l’Université de Lorraine, Pierre Mutzenhardt, et le président de l’Université Internationale d’Agadir, Aziz Bouslikhane, qui célébraient 20 ans de partenariat, André Rossinot, président de la Métropole du Grand Nancy et Secrétaire général de France urbaine, a saisi l’opportunité de ce déplacement pour rencontrer les autorités marocaines et échanger autour des enjeux de décentralisation, de développement économique, universitaire et de santé.

Après une première entrevue avec le maire de Rabat, Mohammed Sadiki, la délégation nancéenne conduite par André Rossinot et comptant des élus de la métropole dont Malika Dati, vice-présidente aux transports, a pu rencontrer le Directeur général des collectivités locales, Khalid Safir, l’occasion de faire un point d’étape sur la coopération franco-marocaine et de revenir en détail sur le dispositif de fonds conjoints en soutien à la coopération décentralisée : alimenté à hauteur de 500 000 euros par an par le Ministère marocain de l’Intérieur et le Ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères, il a pour objectif de soutenir le concours des collectivités françaises au renforcement des capacités à la gouvernance territoriale et la formation des agents et élus des collectivités territoriales marocaines.

La priorité affichée de cet appel à projets porte sur neuf thèmes :
 

  • Gouvernance territoriale et régionalisation,
  • Services publics locaux : renforcement des capacités et ressources humaines, formation,
  • Transformation numérique et digitalisation des services publics aux citoyens,
  • Développement durable : sécurité alimentaire et agriculture durable, diffusion des pratiques de lutte contre les dérèglements climatiques et contre les différentes formes de pollution, localisation des ODD,
  • Valorisation des espaces publics, du patrimoine historique et des produits du terroir,
  • Planification et aménagement du territoire,
  • Tourisme durable,
  • Développement économique local,
  • Jeunesse et insertion professionnelle.

L’ensemble de ces thématiques devant en outre promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes.

Plusieurs perspectives de collaboration ont pu être évoquées avec le Wali, parmi lesquelles l’organisation d’un séminaire thématique sur la métropolisation, et une intensification des échanges dans les domaines des stratégies alimentaires territoriales et du numérique, en lien avec le ministère de l’Europe et des affaires étrangères. 
 

       
            Christophe Bouchet, maire de Tours                     André Rossinot, Secrétaire général de France urbaine (au centre)
                                                                                         entouré de sa délégation et des personnalités officielles marocaines