Share
Sécurité

France urbaine reçue par Laurent Nuñez

16/07/2019

Le 10 juillet, France urbaine a été reçue par Laurent Nuñez, secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Intérieur, pour faire un point d’étape sur les sujets d’actualité en matière de sécurité.

Le 10 juillet dernier, France urbaine, représentée par Nathalie Koenders, première adjointe au maire de Dijon et Gaël Perdriau, maire de Saint Etienne, président de Saint Etienne Métropole et par ailleurs co-président de la commission sécurité de France urbaine, a été reçue par Laurent Nuñez, secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Intérieur, pour faire un point d’étape sur les sujets d’actualité en matière de sécurité.

Un rappel du contexte

Déploiement de la Police de sécurité du quotidien (PSQ), mise en place des groupes de partenariats opérationnels (GPO), réflexions sur le continuum de sécurité afin de repenser l’articulation entre l’ensemble des acteurs de la sécurité… autant de thèmes qui ont pu être abordés durant cette rencontre avec le secrétaire d’Etat et ses équipes.
 
Espace de dialogue privilégié entre élus et techniciens, la commission sécurité de France urbaine, réunie le 6 juin dernier à Saint-Etienne, a été l’occasion de réaliser un tour de table entre les représentants des villes sur le déploiement de la PSQ. Plusieurs membres avaient alerté France urbaine ces dernières semaines sur la mise en place, localement, de Groupes de Partenariats opérationnels (GPO) dans le cadre du déploiement de la PSQ. Ce nouvel outil, dont l’un des objectifs vise à « la résolution concrète des problèmes de sécurité de la population et à la l’élaboration de réponses sur mesure », a suscité de nombreuses interrogations parmi les élus. Sa mise en œuvre, très hétérogène selon les territoires, a nécessité un besoin d’éclairages urgent sur le périmètre et le cadrage de cet outil de partenariat local.  Soucieux de préserver un esprit de dialogue et de confiance indispensables à la réussite des politiques de sécurité, le co-président de la commission sécurité de France urbaine a souhaité qu’un temps d’échanges ait lieu au plus haut niveau afin de porter les problématiques locales et les interrogations des élus de l’association.
 
Face aux constats, des solutions
 
Gaël Perdriau et Nathalie Koenders ont relayé les constats réalisés sur le terrain : la mise en place des GPO s’est avérée différente d’un territoire à l’autre suscitant l’interrogation des élus, notamment au sujet des impacts sur les pouvoirs du maire et les instances existantes. De nombreux élus appelant les services de l’Etat à s’intégrer dans les dispositifs locaux existants, tels que les Conseils locaux de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD), et à les renforcer plutôt que de créer de nouveaux dispositifs.
 
Laurent Nuñez a entendu ces questionnements et a pris acte des inquiétudes. Attaché à un partenariat de qualité, le secrétaire d’Etat a promis plus de souplesse dans le déploiement des GPO et une association systématique des élus, afin de tenir compte des réalités locales et de « ne pas écraser l’existant ».  
 
Parce que le dialogue et le principe du partenariat doivent être au cœur des politiques de sécurité, les élus de France urbaine ont accepté avec enthousiasme la proposition du ministre de réaliser régulièrement des points d’étapes avec les élus, en complément des contacts établis entre les techniciens. 
 
Rapport sur le continuum de sécurité : France urbaine a remis sa contribution
 
Ainsi qu'elle s'y été engagée auprès de Christophe Castaner, France urbaine a élaboré une contribution écrite suite à la parution du rapport Fauvergue-Thourot. L’association, à travers ce document remis en main propre au secrétaire d’Etat, se félicite qu’un certain nombre de propositions formulées de longue date par France urbaine ont été reprises parmi les 72 propositions du rapport.

Toutefois, certaines dispositions appellent à des clarifications quand d’autres suscitent une opposition ferme des élus tels que celle visant à rendre l’armement des policiers municipaux obligatoire ce qui remettrait, de fait, en cause le principe de libre administration des collectivités.
 
Les élus de France urbaine ont rappelé à cette occasion, dans un esprit partenarial et constructif, leur volonté et la nécessité d’être associés à toutes les concertations menées au niveau national en matière de sécurité publique : ce sera le cas, nous a promis le secrétaire d’Etat, dans le cadre, notamment, de l’élaboration du futur livre blanc qui sera discuté et élaboré avant la fin de l’année.

Retrouvez dès maintenant la contribution de France urbaine suite à la parution du rapport Fauvergue-Thourot !
 

Il semble que votre navigateur ne soit pas configuré pour afficher les fichiers PDF. Télécharger Adobe Acrobat ou cliquez ici pour télécharger le fichier PDF.

Cliquez ici pour télécharger le fichier PDF.