Act'Urbaines

A la suite du blocage constaté, à l’automne 2017, entre le gouvernement et l’USH représentant les bailleurs sociaux sur l’article 52 de la loi de finances 2018, qui organise la baisse concomitante des APL et des loyers du parc HLM, une conférence de consensus sur le logement a été organisée à l’initiative du président du Sénat, Gérard Larcher, afin de dégager des convergences entre acteurs, dans le cadre de la préparation du futur projet de loi Evolution du logement et aménagement numérique dit Elan - lequel devrait être présenté officiellement en conseil des ministres en mars prochain.

France urbaine a participé à cette concertation, qui a débuté le 20 décembre avec un atelier sur le rôle des collectivités locales dans les politiques du logement, pour s’achever le 25 janvier, avec un atelier sur la revitalisation des centres-villes. Entre ces deux dates, trois séances d’échanges se sont tenues sur l’accélération de la construction de logements et les enjeux liés à la simplification des normes de construction et d’urbanisme (10 janvier), les enjeux et évolutions du secteur social (11 janvier) et les enjeux du secteur privé (18 janvier). Olivier Carré, maire d’Orléans et président de la métropole d’Orléans, Franck Biasotto, adjoint au maire de Toulouse en charge du logement et Marie-Christine Detraz, vice-président à la communauté d’agglomération de Lorient ont, tour à tour, représenté l’Association, lors des différentes sessions. La séance conclusive de la conférence de consensus s’est tenue le 8 février dernier, en présence de Jacques Mézard, ministre de la cohésion des territoires.

La crise de la démocratie représentative oblige à repenser la place du citoyen dans l’espace public. La participation citoyenne permet au plus grand nombre de s’emparer des enjeux auxquels les grands espaces urbains sont confrontés, et surtout d’en formuler des réponses.

La question démocratique traverse aujourd’hui l’ensemble des institutions, de l’échelle locale au supra nationale. De plus en plus d’initiatives émergent au sein de la société civile, les citoyens s’organisent dans une logique d’interpellation des pouvoirs publics.

Pour améliorer la culture de la participation, il apparaît essentiel de lui redonner du souffle dans son enveloppe institutionnelle.

En ce sens, les villes et métropoles peuvent porter un processus participatif plus ouvert, fondé sur le dialogue entre les élus et les habitants.

dans 

Calendrier parlementaire de la semaine du 12 février 2018

dans 

La Chaire mutations de l'action publique et du droit public de SciencesPo organise avec la délégation aux collectivités territoriales du Sénat un colloque sur le thème : "Les rapports juridiques des collectivités territoriales entre elles et avec leurs groupements. Ce colloque permettra de présenter les conclusions de l'étude menée par la Chaire de Sciences Po, avec les associations d'élus suivantes : AdCF, ADF, AMF, APVF, Régions de France, Villes de France et France urbaine et le cabinet Conseil KPMG.

France urbaine était partenaire cette année de la deuxième édition du forum Sportcoll, organisé du mardi 6 au jeudi 8 février, à l’Arena Sud de France, à Montpellier. Ce salon des collectivités territoriales et des acteurs économiques du sport et des loisirs, placé sous le patronage du ministère des sports a vu intervenir plusieurs représentants de l’Association, dont Joël Bruneau, maire de Caen, président de la communauté urbaine Caen la mer et référent sport de France urbaine. Ce dernier a insisté, lors de la plénière d’ouverture, mardi 6 février après-midi, aux côtés de Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole sur le fait que ce sont dans les villes et les quartiers que se joue la réalité du sport du quotidien. Et de rappeler la nécessité de développer les pratiques sportives amateurs, comme vecteurs de lien et brassage social.