Act'Urbaines

Constatant que les sujets européens trouvaient assez difficilement leur place dans le débat public, notamment dans les médias,  Laurence Aubron, journaliste, a créé il y a dix ans le projet « EuradioNantes » (association loi de 1901). L’objectif : une ligne éditoriale qui place les sujets européens au cœur de la programmation. 

Sur la base de cette expérience réussie, le média « Euradio » va être déployé sur les territoires, grâce à la radio numérique terrestre présente sur tout le territoire dès cette année 2017. Il prendra la forme d’un réseau de radios installées dans treize grandes régions françaises.

Généraliste et citoyen, il défendra une approche ouverte et décloisonnée des questions européennes, offrant à l’auditeur une information plurielle sur la vie politique, sociale, économique et culturelle du continent et de ses habitants.

dans 

La Coordination Nationale des Conseils de Développement (CNCD) a adressé une « lettre ouverte » aux candidats à l’élection présidentielle. Elle sollicite ces derniers pour ouvrir un chantier de réflexion sur sept thématiques prioritaires (la lettre est téléchargeable ici).

Par ailleurs, la Mission commune d’information sénatoriale « Démocratie représentative, démocratie participative, démocratie paritaire : comment décider avec efficacité et légitimité en France en 2017 », présidée par le sénateur de l’Hérault Henri Cabanel, a auditionné le 4 avril les co-présidents de la CNCD, Yves Londechamp et Dominique Valck, qui ont présenté les Conseils de développement et la vision de la Coordination nationale en la matière.

dans 

Au nombre des lignes d'actions prioritaires du gouvernement, la lutte contre toutes les violences faites aux femmes, a fait l’objet, en novembre 2016, du lancement du 5e Plan triennal de mobilisation, qui a pour but de poursuivre et amplifier la nécessaire implication de tous et toutes vers l’éradication des violences sexistes et sexuelles, dans chacun des domaines du quotidien.

Faisant suite à un travail engagé à l’occasion de la dernière réunion de la commission « Education » de France urbaine, le cabinet de la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, en lien avec le cabinet du ministre de l’Intérieur, a associé France urbaine à l’écriture de deux documents importants relatifs à la sécurisation des écoles face au risque d’attentats.

Dans les communes situées dans les zones où existe un déséquilibre marqué entre l’offre et la demande de logements (zones tendues au sens de l’article 232 du Code général des impôts), il est possible, depuis 2015 et sur délibération, de majorer le montant de taxe d’habitation pour les logements occupés à titre de résidence secondaire.

Environ un tiers des grandes villes potentiellement concernées ont mis en place la majoration et un autre tiers y réfléchit (la proportion est moindre dans les petites communes). Les exécutifs locaux ayant délibéré pour instaurer cette majoration témoignent de deux motivations principales :

- optimiser les recettes fiscales dans un contexte d’exacerbation de la contrainte budgétaire ;

- avoir recours à un instrument de politique publique complétant la boîte à outils de la lutte contre la pénurie de logements principaux.

Des analyses convergentes de France urbaine et de l’Afigèse (Association des directeurs financiers de collectivités), il est apparu que le dispositif souffrait de deux lacunes.