Act'Urbaines

Après Amsterdam et Barcelone, Dublin a accueilli, du 4 au 6 octobre, la troisième « rencontre 2020 », organisée par Cities today, média anglo-saxon spécialisé, sur le thème de la mobilité urbaine. France urbaine était au rendez-vous avec des représentants de Berlin, New-York, Belfast, Portland, Londres, Bruxelles, et Hambourg mais aussi des acteurs privés et de la société civile.

Pour la troisième édition, ces journées d’échanges, de travail et de visites avaient pour ambition de traiter de sujets comme les véhicules autonomes, les nouveaux services de l’usage partagé de la voiture, la collecte et le partage de données, les transports publics électriques, les véhicule hybrides,  en encore les pôles d’échanges multimodaux. Trois sessions de travail ont été organisées à cette occasion :

- technologies « de rupture » au service du transport (disruptive transportation technologies) ;

- transport de masse (mass transit) ;

- aménagement urbain axé sur le transport (transit oriented development) .

dans 

Dorénavant, vous trouverez dans la Lettre Territoires urbains l'actualité parlementaire de la semaine : textes de loi en discussion, questions au gouvernement et auditions à l'Assemblée nationale comme au Sénat.

dans 

France urbaine félicite Jean-Luc Rigaut, nouvellement élu président de l’Assemblée des Communautés de France (AdCF).
Maire d’Annecy et président du Grand Annecy, il a notamment orchestré la plus grande fusion de municipalités en France, regroupement de six communes effectif depuis le 1er janvier 2017. La commune nouvelle d’Annecy regroupe plus de 120 000 habitants, devant la deuxième commune nouvelle constituée, Cherbourg-en-Cotentin (82 000 habitants), toutes deux membres de France urbaine.
Jean-Luc Rigaut succède ainsi à Charles-Eric Lemaignen avec qui France urbaine a fructueusement collaboré. France urbaine continuera d’entretenir des liens étroits avec l’AdCF au service des territoires.

C’est aux Docks de Paris à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) qu’était organisée, vendredi 6 octobre, à l’initiative du gouvernement et du CGET, une manifestation visant à célébrer les quarante ans de la politique de la ville. Lancée avec les premières opérations Habitat et vie sociale (HVS) à la fin des années 70, cette politique semble aujourd’hui contestée dans ses fondements, alors que le gouvernement a supprimé par décret cet été une cinquantaine de millions d’euros qui lui étaient dédiés et que la baisse annoncée de 30% des contrats aidés impacte nombre d’associations installées dans les quartiers populaires.

Devant une assistance fournie composée d’élus, techniciens, services de l’Etat et responsables associatifs, Patrick Braouezec, président de l’EPT Plaine Commune qui représentait France urbaine à cette occasion a rappelé l’importance de maintenir a minima et amplifier la solidarité à l’endroit des habitants, tout en critiquant les projets du gouvernement en matière de logement, notamment social.

Dans le prolongement de la signature de son pacte métropolitain d’innovation, porté notamment par France urbaine, la métropole du Grand Paris vient de signer avec la ville de Paris et l’Association des maires ruraux de France une déclaration pour la résilience et la transition écologique des territoires. Partant du constat que le développement des villes et des campagnes s’est longtemps poursuivi séparément, les trois signataires viennent de s’engager dans un programme de travail ambitieux à travers un pacte de coopération territoriale.