Actualités
dans 

Lors de son discours prononcé à l’occasion de la Conférence nationale des territoires du 17 juillet 2017, le Président de la République a notamment développé sa vision d’une République des territoires.

« Le pacte de Dijon, c’est banco, on y va ! » : c’est par cette formule sans ambiguïté que le Président de la République Emmanuel Macron a entériné, mardi 22 mai, au Palais de l’Elysée, devant environ 400 participants, les fondements, principes et objectifs du Pacte de Dijon pour une nouvelle politique de cohésion urbaine et sociale, initiée par France urbaine et l’AdCF et présenté aux Journées nationales de France urbaine, début avril. Considérant que c’est au niveau des agglomérations et métropoles que doivent se décliner les politiques du logement, des mobilités et plus largement de l’aménagement des territoires, Emmanuel Macron s’est livré à un discours (fleuve) de la méthode plus qu’à un énoncé de mesures thématiques et sectorielles, à l’instar des 19 propositions formulées par l’ancien ministre de la Ville, Jean-Louis Borloo, dans son rapport. Au risque de décevoir nombre d’acteurs locaux qui attendaient des engagements précis et chiffrés : pour cela, il faudra attendre le mois de juillet puisque rendez-vous a été pris à cette date, pour parler des mesures effectives et d’un calendrier de réalisation. Du reste, une clause de revoyure tous les deux mois a été annoncée par l’Elysée, afin d’assurer le suivi, la mise en œuvre et l’évaluation des dispositions prises. Chiche !

La commission éducation de France urbaine s’est à nouveau rassemblée le 16 mai 2018, pour évoquer deux points particulièrement délicats en cette fin d’année : la gestion de la restauration collective et les nombreuses problématiques qui l’accompagnent, et la préparation de la rentrée 2018 dans la perspective du renouvellement de la convention d’objectif et de gestion (COG) de la Caisse nationale des affaires familiales (CNAF).

L'#intercoTOUR fera étape à Besançon, le jeudi 7 juin à la Maison des sciences de l’homme et de l’environnement.

Les Interconnectés organisent une journée de rencontre des acteurs numériques de Bourgogne Franche Comté. Les échanges porteront sur « le numérique au service d’un territoire innovant et inclusif ». Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon, président de la CA du Grand Besançon, vice-président de France urbaine ouvrira les débats de cette journée.

Philippe Rapeneau, président de la Communauté urbaine du Grand Arras, co-président de la commission Développement durable et transition énergétique (DDTE) de France urbaine, a participé à une conférence de presse commune avec Amorce le mercredi 23 mai 2018.